Pop / Rock

« London Calling » 40eme Anniversaire : le chef d’oeuvre absolu du Clash !

« London Calling » 40eme Anniversaire : le chef d’oeuvre absolu du Clash !

21 décembre 2019 | PAR Jean-Christophe Mary

Sorti durant l’hiver 1979, le troisième album studio des Clash est un chef-d’œuvre qui marqua son époque. Quarante ans après, il est considéré comme étant  l’un des plus grands albums rock de tous les temps.

Depuis la mort de Joe Strummer, les projets en tout genre fleurissent. Qui s’en plaindra ? Quand on est face à un groupe exceptionnel comme The Clash, on sera toujours autant friand d’archives sonores et de belles images inédites. Cet objet, album original avec pochettes d’origine est important pour plusieurs raisons. D’abord parce que 40 ans après, les Clash symbolisent mieux que personne le mouvement punk, véritable révolution culturelle qui a détruit les clichés sur lesquels était alors bâtie la musique. Ce groupe a ouvert la voie à quantité d’ados inexpérimentés, les incitants à empoigner une guitare et à former eux aussi leur propre groupe. Ensuite, les Clash sont les derniers à avoir su donner au rock cette dimension insurrectionnelle avec un vrai engagement politique. De tous les groupes de l’époque, c’est bien la seule formation a avoir su conservé son image de marque intacte. Enfin, « London Calling » est non seulement leur meilleur album, mais c’est l’un des meilleurs albums rock de tous les temps. Un album qui traverse le temps sans prendre de rides. Fin 1979, les nouvelles chansons du groupe aux sonorités plus riches, laissent une grande place à l’expérimentation, explorent de nouveaux sons et s’élargit sur une palette musicale qui va du rock’n’roll au punk en passant par le reggae, le ska, le dub la soul et le jazz. Les musiciens sont dans une phase prolifique : ils enregistrent et composent au fur et à mesure. Contrairement aux autres groupes punk de l’époque, ces quatre là savent non seulement jouer mais savent aussi écrire de bonnes chansons. Richement inspirés, les musiciens tiennent l’auditeur en haleine par un subtil croisement des jeux de guitare, une avalanche de notes et de mots qui swinguent plus hautes les unes que les autres sur fond d’improvisation et d’arrangements brillants. Le tout est orchestré par un producteur à moitié dingue Guy Stevens. Dans un DVD sorti en 2010 qui raconte la genèse de l’album, on le voit balancer des chaises contre les murs du studio,  sautiller partout pendant les prises. Un fou furieux excentrique mais qui sait canaliser l’énergie des artistes. Assis face caméra, les musiciens racontent que Guy Stevens et Bill Price (l’ingénieur du son) se battaient physiquement autour de la console. Mention spéciale pour Topper Heado,  batteur issu du jazz qui  fascine par son aisance, son feeling et la fluidité de son jeu. Pour les 40 ans de cet album culte, le collectionneur est comblé. Outre le vinyle 2LP livré avec les illustrations de Ray Lowry, l’édition CD est accompagnée d’un livret de 120 pages avec archives inédites, commentaires sur les paroles. A noter qu’une exposition sur l’album et The Clash se tient actuellement au Museum of London jusqu’au 19 avril 2020. Fortement recommandé.

Jean-Christophe Mary

London Calling , Edition Vinyle

Disque 1

Face A

  1. London Calling
  2. Brand New Cadillac
  3. Jimmy Jazz
  4. Hateful
  5. Rudie Can’t Fail

 

Face B

  1. Spanish Bombs
  2. The Right Profile
  3. Lost in the Supermarket
  4. Clampdown
  5. The Guns of Brixton

 

Disque 2

Face A

  1. Wrong ‘Em Boyo
  2. Death or Glory
  3. Koka Kola
  4. The Card Cheat

 

Face B

  1. Lover’s Rock
  2. Four Horsemen
  3. I’m Not Down
  4. Revolution Rock
  5. Train in Vain
Les Arcs 2019, dernier jour : Neige flamboyante sur le palmarès
« Dans ce monde », la belle traversée de Thomas Lebrun à l’Opéra de Paris
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *