Pop / Rock
[Live-report] « 69 battements par minute », Claire Diterzi vibrante au Monfort (17/10/2015)

[Live-report] « 69 battements par minute », Claire Diterzi vibrante au Monfort (17/10/2015)

18 octobre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Après l’album inspiré par son séjour à la Villa Medicis (voir notre interview), Le salon des refusées, la chanteuse, guitariste, compositeur et performeuse Claire Diterzi est de retour avec un spectacle bouillonnant de vie : 69 battements par minute. Si l’album et le « Journal de la création » sont sortis au printemps dernier, l’artiste en scène a toujours pensé ce nouvel opus comme un spectacle où elle se met en danger et non comme un « travail syndiqué d’album et de tournée ». Sur scène, l’émotion et l’énergie rock sont là, les chansons sont magnifiques, mais les promesses de mise en danger et mise en scène nous laissent un peu sur notre faim.

[rating=4]

Tout commence par un prologue, où Claire Diterzi, lumineuse et posée nous lit les mots crus de son journal de la création de ce spectacle. Présenté comme le fruit d’une rupture douloureuse avec un homme égoïste et impuissant, 69 battements par minute commence chez une psy par le rappel des papiers peints de la maison d’enfance. On commence par une jolie auto-chorale très effrontée, et …le théâtre de Diterzi s’arrête là. la suite est un grand concert pop-rock d’excellente qualité où les titres de l’album 69 battements... sont joués, à peine scénarisés avec les trois excellents musiciens qui l’accompagnent. Il y a bien un fil biographique, la musique est bonne, les paroles ironiques surtout quand Claire Diterzi attrape le ukulélé.

La chanteuse se cite elle-même (« Tableau de chasse » dans la jolie chanson rehaussée d’une vidéo bien choquante « L’avantage avec les animaux c’est qu’ils t’aiment sans te poser de questions »), reste en colère, une colère punk où elle dit les choses cash et on l’adore pour ça. Il y a une vraie connivence entre les musiciens sur scène, des essais concluants de sonorités à la guitare, de vrais tubes comme « infiniment petit » et quand Claire Diterzi lâche sa guitare, sa présence sur scène est un feu de joie. Notamment en final, elle est incroyable dans sa danse, ses mouvements, sa liberté.

Et malgré toutes ces immenses qualité, une partie du public reste un tout petit peu sur sa faim à la fin du spectacle. Peut-être parce qu’on ne peut être qu’exigeant avec une femme aussi talentueuse et extraordinaire. Peut-être aussi parce que la promesse de spectacle, justement n’est pas tout à fait tenue. Après l’introduction, on a plus affaire à un tour de chant où l’on voit mal où la chanteuse nous emmène. Surtout quand elle lâche par moments des bribes d’informations autobiographiques et familiales très lourdes qu’elle ne fait qu’évoquer rentre deux chansons ironiques sur la religion et le catéchisme. Enfin, last bur not least, si les chansons sont absolument magnifiques et si la voix est carrément admirable, on a l’impression que la caméléon Diterzi s’est posé. Elle a arrêté de claquer de la tôle au sol et d’essayer de drôles de micros. Le son est pop-rock, les textes sont punk et c’est du Diterzi. Mais de Claire, même sur la musique, on attendait peut-être un peu plus d’expérimentation et de mise en danger…

Malgré tous ces petits bémols bien exigeants et ce sentiment d’en vouloir plus, l’on sort de 69 battements par minute habité par la grande personnalité et par la voix d’une artiste qu’on a envie de continuer de suivre, d’entendre et de voir, encore et encore tant elle tranche et touche dans le panorama actuel.

visuel : (c) Micky Clément photo officielle sur le site du Monfort.

les dates de la tournée 69 battements par minute sont sur le site de Claire Diterzi.

pour voir tout le spectacle donnée aux francofolies cet été, rendez-vous sur culturebox.

https://www.youtube.com/watch?v=YRtGBkGLIE4

Infos pratiques

Dramaticules
Tanit Théâtre
theatre_silvia_monfort

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *