Pop / Rock
LA SÉLECTION POP-ROCK-INDÉ-ELECTRO-RAP AUTOMNE/HIVER 2019

LA SÉLECTION POP-ROCK-INDÉ-ELECTRO-RAP AUTOMNE/HIVER 2019

23 décembre 2019 | PAR La Rédaction

Chaque mois, la rédaction musique de Toute La Culture.com fait le tri parmi ses coups de cœur « pop ». Place à la musique du peuple ici, où les guitares croisent autant les pads que les violons. Enjoy! 

Leonard Cohen- Thanks for the dance

Adam Cohen, le fils et producteur de Leonard Cohen, mort en 2016, a choisi de finir. Il a complété les dernières compositions inédites de son père pour pouvoir sortir Thanks For The Dance. Ce qui est étonnant c’est à quel point Leonard Cohen était conscient. Quand You want it darker, son dernier album vivant sort, il pue la mort, il est un discours direct avec l’au-delà. Alors que Thanks for the dance invite Marianne (« Moving on » à danser une valse, où il rappelle qu’il était un homme désirant, amoureux, souvent. Et surtout un être révolté par la haine, notamment antisémitisme ( « Puppets »). 29 minutes pour un dernier chef d’oeuvre. La voix est là, grave, métaphysique, pour toujours. Et l’entendre lui, redire le mot « rose » avec la même intensité de que dans « I’m your man » (1988), on l’aurait jamais rêvé.
Pour commander votre album ici 

Josef, Josef : la fête au Shtetl

Sous le titre d’une chanson yiddish écrite par Nellie Casman en 1923 se cache le nouveau projet de Eric Slabiak des Yeux Noirs. Dès les premières notes de violon, l’énergie du métissage est au rendez-vous avec des influences jazz (solos fous), rock (rébellion), balkan beat et bien sur klezmer. 5 chansons sont en yiddish, deux tziganes et d’autres titres sont d’influence russe ou balkanique … Un album chaleureux, plein de mémoire et au carrefour de mondes que la mantra Josef Josef fait revivre. Les Josef Josef étaient en concert le mercredi 4 décembre au New Morning dans la cadre de Jazz’n’Klezmer.
Josef Josef, BUDA, sortie le 19/12/2019. YH. 
Pour commander votre album ici 

Nick Cave- Ghosteen 

La voix du chanteur australien nous fait vibrer une nouvelle de fois avec son dernier album. C’est le 17ème! Vous nous diriez que vous en avez assez entendu mais nous vous garantissons qu’on ne se lasse pas de sa voix qui nous transcende ainsi que de son orchestre qui l’accompagne et qui nous transporte bien au-dessus de toutes les découvertes musicales du mois. Le chanteur du générique des Peaky Blinders, nous replonge dans une dimension sombre et intense on se retrouve dans une cérémonie, un hommage au décès de son fils. Le nouvel album du groupe donne la parole au deuil d’un père, c’est saisissant, ça nous prend les tripes. 
Nick Cave and The Bad Seeds- Ghosteen le double album sortie le 8 novembre 
Pour commander votre album ici 

Shlon – Omar Souleyman

Dix ans après Highway to Hassake révélé en 2007 par Sublime Frequencies, Omar Souleyman a rejoint Mad Decent, le label du DJ Diplo initiateur notamment du projet Major Lazer. Après To Syria, With Love en 2017 un poil policé, Shlon renoue avec l’énergie folle de l’ex animateur de mariage de Damas. L’album est heureusement suffisamment court car le risque de désydratation est majeur. Pour tous ceux qui rêvent d’incendier Noël, le jour de l’an et tout l’hiver !
Vincent Fournout
Pour commander votre album ici

Philip Glass – Symphonie No.12 “Lodger” 

Une autre approche de la pop a eu lieu le 25 octobre 2019. La Maison de la Radio a vibré grâce à Philip Glass avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et la chanteuse Angélique Kidjo. C’était le dernier volet de la trilogie de Philip Glass initiée en 1992 avec “Low Symphony”. Cette trilogie retourne sur les grands albums du rock de David Bowie et Brian Eno, avec leurs compositions funk, pop, rock, électro… Une créativité visionnaire dont Philip Glass s’inspire pour cette composition, mais qui s’inspire non plus des instrumentales des morceaux de rock mais des textes. De la douceur, une voie soul, des rythmes extatiques, des arpèges merveilleuse et chaque tons nous ouvre une nouvelle porte sur nos émotions. Une occasion en or de redécouvrir la chanteuse Angélique Kidjo reine du gospel et de la pop! 

 

Stormzy – « Heavy Is The Head »

« Être le plus possible un humain. » À l’approche de la sortie de son deuxième album, Heavy Is The Head, le rappeur star britannique avait décrit ainsi son processus de création. S’éloigner de la super star qui avait raflé de nombreux Brits Awards, secoué le Royaume-Uni en 2017. Parler de lui, de ses aspirations, de sa santé mentale… Mouais. Très cliché à première vue. Pourtant, Stormzy a pourtant explosé toutes les attentes qu’un deuxième album peut créer. Meilleur que le premier, chaque chanson est un tube. Chaque refrain méthodiquement pensé, chaque note minutieusement choisie. En ressort, l’un des meilleurs opus raps de l’année et de loin. Qui disait que la scène britannique était en souffrance ? Stormzy l’a dépoussiéré en un coup de micro. Vossi Bop, premier single, est devenu ainsi légendaire. Chaque parole est politique, précieusement pesée — on retient le fuck Boris [Johnson] repris dans les manifestations contre le gouvernement. Aucun mot n’est supprimable. On approche du génie sur One Second en duo avec la magique H.E.R. Vue la taille de la couronne, on comprend pourquoi sa tête devient lourde…

Stormzy, Heavy Is The Head, sortie le 13/12/2019. DI.

 

Harry Styles, Fine Line

On comprenait assez mal comment un ancien membre du boyband One Direction allait pouvoir rebondir après avoir atteint les cieux pendant 5 ans. Facile, quand on s’appelle Harry Styles. Le premier album, nommé sobrement Harry Styles, était déjà une pépite. Celui-ci, Fine Line, est magique. Le Britannique de 25 ans nous emmène dans les pérégrinations d’un jeune homme au coeur brisé. Bateau comme idée. Pourtant Styles réussit le tour de force de le rendre intéressant. Chaque chanson nous emmène d’un univers particulier. Aucune n’est en trop, ou ne saurait être tolérée. Exploit. Au contraire, elles ajoutent chacune une pierre à l’édifice qu’est la transformation d’un jeunot en un homme qui s’accepte enfin comme il est. Coup de coeur pour la sensuelle She. Certains le comparent à Bowie, d’autres à Mick Jagger. Non, il est Harry Styles, sa propre rockstar.

Harry Styles, Fine Line, sortie le 13/12/2019. DI.

 

Visuel : Stormzy – « Heavy Is The Head »

Stone Free, La Totale, Live At The Filmore : Merry Christmas & Happy Hendrix !
« Où sont passés vos rêves ? » Rencontre avec Alexandre Prévert
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *