Musique
Lynyrd Skynyrd Live at Knebworth ’76 : un concert légendaire enfin réédité !

Lynyrd Skynyrd Live at Knebworth ’76 : un concert légendaire enfin réédité !

10 avril 2021 | PAR Jean-Christophe Mary
 

Eagle Vision réédite en DVD l’un des rares concerts européen de Lynyrd Skynyrd. Entre 1971et 1976, alors au sommet de son art, cette excellente formation de rock blues américain compose une trentaine de classiques qui bâtissent la légende. Jusqu’à ce tragique accident d’avion en 1977 qui coûta la vie au chanteur Ronnie Van Zant, au guitariste Steve Gaines ainsi qu’à sa soeur, la choriste Cassie Gaines. Retour sur l’un des meilleurs live du groupe.

Au milieu des 70’s, Lynyrd Skynyrd est à son apogée. Disques d’or, tournées marathon, le sextet de Jacksonville en Floride (États-Unis) est à cette époque la formation rock sudiste par excellence, fusionnant la puissance saturée du blues-rock avec un zeste de country de rock’n’roll et de hard rock . Au milieu des 70’s, alors plus fort de sa popularité, le septet américain opte pour un son blues-rock plus musclé et plus rugueux qui donnera naissance à des standards du rock classique tels que « Sweet Home Alabama », « Simple Man », « What’s Your Name », « That Smell , «  » Gimme Three Steps « et » Free Bird « . Décors scéniques et light show sobres, de toute évidence le groupe ne déploie les grands moyens lorsqu’il se produit dans des stades en première partie des Rolling Stones, devant des foules immenses. Pour eux la musique passe au premier plan.  En Europe, les fans découvrent le groupe dans des festivals comme l’atteste ce concert donné à Knebworth au Royaume Uni en 1976 face à 150.000 spectateurs. Riffs en béton armé, rythmique plombée et vocaux en acier trempé, ce DVD est truffé de titres mélodiques, savant mélange de hard rock puissant et de blues épais. Les chansons livrées ce soir la sont de grand moment de rock’n’ roll. Cheveux longs et son fameux stetson noir Ronnie Van Zant (chant) reste imperturbable derrière son pied de micro , exhortant la foule avec ses textes sulfureux (qui font l’apologie de la violence, de l’alcool et de la drogue) que tandis l’autre pilier du show, Allen Collins tout de rouge vêtu, courbé en deux sur sa Gibson Explorer se déhanche comme si sa vie en dépendait. Derrière, Leon Wikelson (basse), Billy Powell (piano), Artimus Pyle (batterie) et Gary Rossington (Gibson lespaul 59’ Steve Gaines (stratocaster) bétonnent une rythmique soudée, particulièrement musclée. La touche féminine pour adoucir l’image rebelle du groupe est assurée par et les choristes The Honkettes, soit Cassie Gaines, JoJo Billingsley et Leslie Hawkins. Les titres du passé « Gimme Three Steps», « Free Bird » « I Aint the one » côtoient les tout nouveaux tout chauds « Searching  » ou « Workin’ For The MCA, avec en tête de file ce rouleau compresseur qu’est « Saturday Night Special »,  sans oublier les reprises de Jimmi Rodgers « T For Texas » et de JJ Cale « Call Me The Breeze ». Bien sûr « Whiskey Rock-A-Roller », « Travelin’ Man » ou le tube « Sweet Home Alabama » sont les temps fort de cet enregistrement. Autre détail intéressant, la plupart des titres s’ouvrent en alternance en gros plan sur chacun des musiciens avec des plans intéressants sur les trois guitaristes qui se relaient tour en tour pour les parties solos. On regrette l’absence de titres bonus et l’on aurait apprécié un documentaire ou une itw des membres survivants sur l’incroyable ascension de ce fabuleux groupe de scène né au début des 70’s. A noter la sortie de ce document en format CD/ DVD et que l’édition Blu-ray comprend également le documentaire « If I Leave Here Tomorrow: A Film About Lynyrd Skynyrd « retraçant le parcours et l’histoire du groupe. Onze titres remixés, soit près d’une heure dix d’images captées de manière impeccable et servies par un son impressionnant à fort volume. Ce document vous replonge dans l’ambiance chaude et festive de ce concert comme si vous y étiez.

Jean-Christophe Mary 

Live at Knebworth ’76 (Eagle Records)

  1. Workin’ For The MCA
  2. I Ain’t The One
  3. Saturday Night Special
  4. Searching
  5. Whiskey Rock-A-Roller
  6. Travelin’ Man
  7. Gimme Three Steps
  8. Call Me The Breeze
  9. T For Texas
  10. Sweet Home Alabama
  11. Free Bird
« Maison tanière », la poésie estivale de Pauline Delabroy-Allard
Les Antécedentes, Anna Gaïotti et Vierge Noir e convoquent d’étranges geishas à la Ménagerie de Verre
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture