Musique
Lars Fredrikson sculpte la pâte sonore Galerie Anne Barrault

Lars Fredrikson sculpte la pâte sonore Galerie Anne Barrault

03 décembre 2010 | PAR Bérénice Clerc

Du son à la matière il n’y a qu’un pas, franchissez la porte de la Galerie Anne Barrault et entrez dans l’univers visuel et sonore de Lars Fredrikson.

A l’occasion de la sortie de « Les sons plastiques/frag 1 », première pièce d’anthologie sonore de Lars Fredrikson produite par Ramuntcho Matta pour Sometime Studio, venez découvrir ce peintre dessinateur, sculpteur de la seconde moitié du XXe siècle.

Kandinsky, Malévitch et les constructivistes ont influencé son oeuvre. Il a travaillé avec des écrivains, des poètes comme Samuel Beckett.

L’immatériel est au coeur de sa recherche, sa volonté d’occulter le volume et le visuel est puissante.

L’expérience du son comme fréquences, sculptures, matières vivantes, vibrantes. La notion d’espace qui entoure est-elle une vue de l’esprit ?

Pour cette exposition, les dessins, les peintures, les pièces en inox et la bande son se font échos, répondent et résonnent  de murs en murs, de spectateurs en auditeurs.

Le son est tiré d’une machine créée par l’armée Américaine pour capter les sons de l’espace. Une aiguille sur du papier permet à Lars Fredrikson de matérialiser la technique par des fréquences sonores prenant forme en tant que dessins. La distorsion du monde visuel est reflété par ses inox selon la position du spectateur, la réverbération du son vrille dans le corps tout entier. Basculons dans une dimension psychédélique où la perception est perturbée pour mieux plonger dans un espace plastique total.

Lars Fredrikson pousse vers de nouvelles sensations internes et externes à l’Homme. Ses oeuvres de son sculpté doivent être écoutées et ressenties.

La matière sonore immatérielle est taillée sans exigence quantitative ou qualitative, si ce n’est le plaisir, la recherche de la sensation, la vrai, l’Organique.

Être avec des contours flou, exister dans le silence, traverser la matière, écouter l’espace physique ou mental, parfois inaudible, se libérer de tout pour pénétrer le son.

Vivez cette expérience à la galerie Anne Barrault  du 14 au 18 Décembre : mardi-vendredi 14h-19h, samedi 11h-13h / 14h-19h 22, rue Saint-Claude, 75003 Paris Tel : 01 44 78 91 67 Fax : 01 44 78 91 67 Mail : [email protected] Web : http://www.galerieannebarrault.com

Infos pratiques

L’étranger: film de gangsters ou parodie?
Garance Productions
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

One thought on “Lars Fredrikson sculpte la pâte sonore Galerie Anne Barrault”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *