Musique
La playlist sous les bombes

La playlist sous les bombes

27 février 2022 | PAR Antoine Couder

Cette semaine, Big K.R.I.T, Mellano Soyoc, Anna Majidson, Bola Sete et Euphrate ride. 

 Southside of the moon — Big K.R.I.T

Du Mississippi pour commencer, les pieds bien dedans, les sables mouvants dans lesquels on a bien du mal à s’extraire vu d’ici. Mais de là-bas, le cool jette un peu d’apaisement sur un flow qui resterait autrement un peu martial. Alors enfin, le temps se calme et l’équilibre est presque parfait.

Hearts — Mellano Soyoc

De France on poursuit avec le duo improbable formé ici entre le guitariste Olivier Mellano et la très culte chanteuse du Kas Product Mona Soyoc dont l’aura frappe d’entrée, dans un chant bien à elle oscillant avec grâce entre Chrissie Hynde et Siouxsie sans ses Banshees. Mais ce n’est qu’un début parce lorsque ça démarre on part loin très loin, bien plus loin que toutes les chansons de Jenny Beth réunies.

Gathering the waves — Euphrate ride

De France toujours, si on anticipe aussi quelques méchantes retombées, c’est sur le bord de l’Euphrate que l’on retrouve l’équilibre. Merveilleuse synthèse du portefeuille rock sans tralala et toujours très inspiré. On défend fermement le projet.

Soleil Cendres (feat. David Namwami) — Anna Majidson

De France plus ou moins si l’on veut bien croire qu’Anna y cherche de quoi nourrir sa vibe secrète pour le Rnb qu’elle définit comme une « respiration » (plus franchement affirmée dans son duo Haute). On en a déjà parlé, mais l’album cette fois sorti vaut le détour, reprenant comme ici une inspiration plus pop, amenée par un son lointain de guitare.

Prelude number 3 i A minor — Bola Sete

Pour finir, un hommage du Brésil. Bola Sete au mieux de sa forme alors en tournée aux États-Unis à la fin des années 1960. Tout était inédit jusqu’à ce disque, tout est merveilleux de bout en bout. Alors au hasard ou presque, ces préludes qui poussent la samba du côté mélancolique. À écouter en ne faisant rien d’autre.

visuel (c) Laetitia Larralde

« Meta Carpenter » de John Jefferson Selve
Bashung Live 81 : le premier live flamboyant d’une figure incontournable de la scène française des 80’s.
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionné pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Ed. du Castor Astral, septembre 2022) ainsi qu'un roman musical, à paraître cet été 2022 aux éditions de l'Harmattan.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture