Jazz

[Live report] Sophie Darly en trois sets au Sunset

[Live report] Sophie Darly en trois sets au Sunset

11 décembre 2013 | PAR Delphine Habert

Pour présenter son nouvel album  Twelve Secrets Of A Lady  autour de la soul, du gospel et du jazz des sixties, Sophie Darly était au Sunset avec ses quatre musiciens pour nous dévoiler de beaux morceaux choisis.

 

Après la présentation de l’artiste et de son nouvel album par Stéphane Portet, le directeur artistique du Sunset Sunside, les quatre musiciens entrent en scène pour accueillir la chanteuse leader du groupe. Du haut de ses talons rouges, la jeune femme introduit sa prestation avec le morceau «Rags and Old Iron », pièce au début très lente puis qui monte en puissance progressivement. L’artiste laisse une grande place à l’improvisation des musiciens qui l’accompagnent. De beaux dialogues musicaux ont lieu, notamment un duo chant et batterie sur le titre « Who Is She (And What Is She To You) ». Un duo au niveau musical de qualité notamment grâce à la rythmique nette et détendue du batteur Julien Joly.

Sur son album et sur scène, l’artiste s’approprie avec beaucoup d’originalité des standards de gospel comme « Amazing Grace » et des morceaux de musique populaire inscrits dans les esprits comme  « I heard it through the Grapevine », chanson connue pour avoir été interprétée par Marvin Gaye, ou encore « Baby Love » des The Supremes. Ce dernier, revu et corrigé par nombre de musiciens, retrouve son essence jazz à travers cet arrangement. Le solo du saxophoniste Pierre Desassis amène sa touche personnelle et nous enchante d’ailleurs sur ce morceau. La chanteuse reprend aussi des morceaux d’artistes de soul comme Donny Hathaway avec le titre « Flying Easy », morceau issu de l’album Extension of a Man. Une magnifique chanson interprétée avec beaucoup de nuances et de douceur.

Sophie Darly profite de sa présence au Sunset pour rendre hommage à des musiciens avec qui elle a collaboré comme Cyril Barbessol qui a arrangé pour elle deux morceaux (« Don’t Make me over » et « No Stranger Am I ») mais aussi Laurent de Wilde qui a réalisé son dernier album.

Avec beaucoup de classe et de sensualité, Sophie Darly arrive à s’approprier des thèmes musicaux, connus ou non, avec une richesse musicale et une douceur indéniables. Un beau moment de jazz.

©SOPHIE DARLY « WHAT BECOME OF THE BROKEN HEARTED » from L’OiZ prOd on Vimeo.

Formation :
Sophie Darly – chant
Pierre Desassis – saxophone
Arnaud Gransac piano
Sébastien Maire – contrebasse
Julien Joly – batterie

Reprise des lauréats du festival Entrevues le 17 décembre au Nouveau Latina
Divine Mallory de Marie-France Pavard
Delphine Habert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *