Jazz

Danse le Jazz à la Villette avec le Umlaut Big Band

Danse le Jazz à la Villette avec le Umlaut Big Band

02 septembre 2018 | PAR Vincent Fournout

Jazz à la Villette surfe sur la tendance des bals swing qui fleurissent à Paris et a invité l’Umlaut Big Band pour ce premier dimanche de septembre sous un soleil radieux. Dehors il faisait chaud et à l’intérieur la température a progressivement monté. 

960-choixjalv-photo_umlautbigband_dominiquehamot2016

L’Umlaut Big Band est un collectif qui rassemble des jeunes solistes dont beaucoup issus du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En parallèle de leur carrière individuelle, ils se livrent ici à un travail musicologique rigoureux  autour d’un répertoire unique des années 20 / 30 constitué d’une centaine de morceaux, fruits de recherches et de retranscriptions méticuleuses.

Nous avons eu droit à une verticale Don Redman à qui est dédié le quatrième disque de l’Umlaut Big Band à paraitre le 14 septembre. Don Redman, « The Little giant of jazz », est à la base du langage orchestral de la fin des années 1920 et connu de Boris Vian qui lui avait consacré un article après une tournée européenne en 1946.

Chaque morceau était aimablement introduit par un des musiciens renforçant cette dimension quasi didactique. Côté pile c’était donc très sérieux, mais heureusement côté face, la vocation de l’Umlaut Big Band est de partager avec tout type de public une musique dansante et jubilatoire.

La partie n’était pourtant pas gagnée cet après-midi. Le premier set, sur trois, fut joué devant un public assis par terre pour 90%. Est-ce le caractère solennel de la Philharmonie, l’érudition du groupe, le sérieux du jazz d’aujourd’hui, la technicité des rares danseurs ? Tout ça a bien failli tuer le match mais heureusement quelques fous dansants et des enfants joyeux ont pu dénouer ce noeud d’inhibitions dès le début du deuxième set. Les morceaux se sont enchaînés et le plaisir a monté progressivement alternant danses de salon, ballades douces et morceaux plus excentriques.  Nous avons même vus quelques duos imprévus et des danses de groupe improvisés se formant ici et là comme dans un vrai bal !

photo-umlaut

Nous conclurons donc avec Boris Vian dans son article consacré à Don Redman « Il est un peu devin, voire météorologue, et son cœur généreux lui a dicté sa conduite : ils sont venus nous réchauffer » car cela s’applique si bien à L’Umlaut Big Band et à cette douce après-midi à la Villette.

Crédit photo : Dominique Hamot (2016)

Anatahan, de Joseph von Sternberg sort en copie restaurée chez Capricci
Agenda culturel de la semaine du 3 septembre 2018
Vincent Fournout
Digital native depuis 1970, passionné de danse contemporaine et de danses tout court.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *