Musique

Festival des Musiques Sacrées de Paris

09 avril 2010 | PAR Gary Serverian

Cette année l’événement est organisé du 9 au 13 avril.

L’édition 2010 du festival s’ouvre ce soir au Théâtre des Champs Elysées. A la fois algérienne, française, marocaine, tchèque, tunisienne ou encore judéo-espagnole différentes traditions culturelles seront représentées à l’occasion d’un concert qui s’annonce prometteur. C’est cette diversité que le Festival des Musiques Sacrées souhaite célébrer. L’objectif de l’événement étant de rassembler croyants et non-croyants. Pour se faire les organisateurs s’appuient sur un agencement qui a fait ses preuves lors des éditions précédentes : une des trois traditions musicales en seconde partie, les deux autres traditions en première partie.  Chant liturgique orthodoxe, répertoire yiddish russe, libanais, gnawa, traditions arabo-andalouses, musiques sacrées tchèque, française, séfarades, judéo-espagnoles, malouf tunisien…  Les différents courants musicaux des trois religions monothéistes seront représentés à l’occasion du festival. Diversité que l’on retrouve aussi dans le choix des artistes. Avec, entre autres, Hend Zaouri, de Tunisie, Marlène Samoum, qui évoluent entre jazz et Orient, ou encore Abderrahim Abdelmoumen, du Maroc pour la musique soufie et andalouse, cette troisième édition s’annonce riche en sonorités diverses et variées. Et cette année, une fois encore, le festival entend, à travers la série de concerts qu’il organise, rapprocher les différentes cultures présentes à Paris.

Renseignements sur les lieux, les dates, les tarifs sur le site de la Mairie de Paris et la page spéciale réservée au festival.

Infos pratiques

Festival Séries Mania
Les bruits courent sur la Croisette
Gary Serverian

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *