Mangas
Partir « De l’autre côté de l’horizon » pour se trouver

Partir « De l’autre côté de l’horizon » pour se trouver

14 avril 2021 | PAR Laetitia Larralde

Avec De l’autre côté de l’horizon de Hinata Nakamura, la collection Moon Light nous propose une nouvelle fois une histoire atypique et mélancolique. Un manga à la douceur enveloppante sur la connaissance de soi.

Asuka Miyake est un jeune employé de bureau de Tokyo complètement surmené. Alors qu’il est rappelé au bureau pendant son jour de congé, il fait un malaise en chemin et démissionne dans la foulée, sur une impulsion. Un de ses amis lui propose alors une alternative : son village d’origine recherche un directeur pour leur nouveau bureau de poste. Miyake embarque donc pour Tsukinowa, île réputée pour ses sources thermales, laissant sa vie tokyoïte derrière lui. Là, il va rencontrer Hiyoko, jeune lycéenne enjouée et un peu perdue, et sa famille.

Pour sa première publication, Hinata Nakamura signe une histoire douce sur l’importance de se connaître. Miyake, emporté dans le flot ininterrompu de la vie active urbaine, ne semble en effet pas avoir pris le temps de chercher ce qu’il voulait vraiment faire de sa vie et suit malgré lui un rythme qui ne lui convient pas. De son côté, Hiyoko, censée choisir ses études supérieures et son avenir, ne sait pas dans quelle voie s’engager. Tous les deux ressentent les attentes de leur entourage et de la société comme une pression à faire et à se décider vite, sans prendre le temps de réfléchir posément.

De l’autre côté de l’horizon est une incitation à ralentir pour trouver son propre rythme. Si aujourd’hui réussir sa vie est synonyme de beaucoup travailler dans le tourbillon d’une grande ville, ce n’est pas nécessairement ce qui correspond aux aspirations ou aux besoins de tous. Dans cette petite île campagnarde, Miyake retrouve une douceur de vivre qui lui permet de se reconnecter avec lui-même et avec ses proches. Mais peut-il assumer ce manque d’ambition professionnelle et cette mise en retrait volontaire de la grande ville, le cœur de l’action ? Pourra-t-il accepter de vivre selon ses propres besoins, sans écouter les injonctions sociales ?

Ce manga en trois tomes nous offre une histoire douce et délicate teintée de mélancolie, au dessin un peu classique mais agréable. L’autrice réussi à rester loin des clichés que l’on pourrait s’attendre à trouver dans un sujet sur le développement personnel, et fait évoluer ses personnages sans drame insurmontable ni grande révélation, tranquillement. On a hâte de découvrir la suite et d’accompagner Miyake et Hiyoko dans leur découverte côte à côte de leur définition personnelle du bonheur.

De l’autre côté de l’horizon, tome 1, de Hinata Nakamura
192 pages, 7,99€ – Moon Light – Editions Delcourt

Visuel : YASASHII HIKARI © Hinata NAKAMURA / Kodansha Ltd. – Delcourt

Les disques classiques et lyriques du premier trimestre 2021
Festival International de Films de Femmes : Palmarès de la 43ème édition
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture