Livres

Jusqu’à la folie, Jesse Kellerman

Jusqu’à la folie, Jesse Kellerman

30 septembre 2011 | PAR La Rédaction

Fort d’un succès auprès du public et des critiques avec notamment l’obtention du « Grand prix des Lectrices de Elle catégorie roman policier » pour son premier livre publié en France (Les Visages), Jesse Kellerman passe la tant redoutée épreuve de la confirmation.

Après avoir fait naviguer habilement son personnage principal dans le commerce de l’art, l’auteur américain a décidé de planter son décor dans un hôpital new-yorkais. Un endroit que fréquente, plus que de raison, Jonah Stem un étudiant en médecine surmené. Une nuit, alors qu’il rentre tranquillement chez lui, le jeune homme aperçoit une femme menacée par un homme armé. Dans un élan de courage, qu’il juge inexplicable, Jonah tue accidentellement l’agresseur et sauve cette inconnue. Élevé au rang de héros par sa famille, ses amis et surtout par les médias, Jonah perd au fur et à mesure le sens des réalités d’autant que ses études lui demandent de plus en plus de temps et qu’il fait peu à peu la découverte de cette femme qu’il a secouru…

Fils des auteurs de thrillers à succès que sont Faye et Jonathan Kellerman, Jesse utilise avec brio certains codes de cette écriture particulière, à savoir des descriptions très précises de ses personnages, une ville de New York parfaite en toile de fond d’une histoire peu commune et surtout une bonne dose de suspense allant de la première page à la dernière page. Hélas, ses chapitres souvent trop longs et son utilisation d’un vocabulaire assez familier sont un violent contrecoup que l’auteur finira, heureusement, par effacer tout au long du livre.
Que l’on se rassure, sa réputation grandissante outre-Atlantique n’est pas usurpée car ce sémillant trentenaire pourrait bien vous entraîner à lire son roman d’une traite et ce jusqu’à la folie…

TB.

Jusqu’à la folie, Jesse Kellerman, Editions Les Deux Terres, 2011, 384 pages, 22€50. Sortie le 05 octobre 2011

Monument jeu d’enfants : s’amuser, il n’y a qu’ça d’vrai
Nirvana en 10 chansons
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *