Jeunesse
Kotori, le chant du moineau ; un doux conte traditionnel japonais

Kotori, le chant du moineau ; un doux conte traditionnel japonais

16 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

 

 

Kotori, le chant du moineau est le dernier né du catalogue de la jeune mais sympathique maison d’édition Nobi-nobi spécialisée en littérature jeunesse.

Cette adaptation d’un conte traditionnel japonais appelé Shitakiri Suzume (le moineau à la langue coupée) narre l’histoire de Yûjirô, un vieil homme qui recueille un moineau blessé. Il le soigne et une relation d’amitié nait entre les deux êtres. Seulement, l’épouse de Yûjirô, pleine d’aigreur, ne supporte pas ce petit invité. Un jour que son époux s’est absenté, elle profite d’une erreur de l’oiseau pour lui couper la langue. Kotori s’enfuit alors dans la forêt, mais ce n’est que le début de l’histoire.

Si le début peut sembler cruel, il n’en est rien. L’adaptation de ce conte traditionnel axe principalement l’histoire sur l’amitié entre l’oiseau et le vieil homme et la récompense des justes, dans une ambiance féérique. Les textes sont simples sans être simplistes pour aller directement à la quintessence du récit.

Servie par de magnifiques dessins lumineux, très détaillés et aux couleurs vives, cette jolie édition cartonnée est à mettre entre toutes les mains, de 7 à 77 ans.

Page sur le site de l’éditeur

Informations pratiques :

Paru le 12/09/2013 chez nobi nobi!, Kotori, le chant du moineau, Livre illustré Kodomo,  Conte, couleur, 13.75 EUR, 9782918857327, Tout public, SHIGATSUYA, Samantha BAILLY
[CHRONIQUE] 9 mois ferme : fantastique Albert Dupontel !
Tina Fey et Amy Poehler reconduites à la tête des Golden Globes
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture