Livres
Je renaîtrai de vos cendres, Elisabeth Brami

Je renaîtrai de vos cendres, Elisabeth Brami

27 février 2012 | PAR Marie Charlotte Mallard

Elisabeth Brami, ancienne psychologue-clinicienne pour adolescent, commence son aventure littéraire dans les années 90 en créant ateliers d’écritures et revues. Depuis, elle a publié près d’une centaine d’albums et de romans pour tous âges chez divers éditeurs. Avec, Je renaîtrai de vos cendres, elle signe un roman s’adressant à la fois aux ados mais aussi à leurs parents.

Shosha lycéenne révoltée est en terminale, partout et tout le temps elle se sent en rupture et perpétuellement en colère. Contre ses parents, particulièrement sa mère qui  selon elle ne l’a jamais désirée, contre l’école notamment sa professeure de philosophie, Madame Picard à qui elle attribue le surnom de surgelée, enfin contre les autres adolescents qu’elle peine à comprendre et qui peinent à l’accepter. En outre, il y a cette famille pleine de mystères et de secrets spécialement autour de son oncle Yan, autour de ses origines dites polonaises, qu’elle ne saisit pas et qui l’irrite beaucoup. D’humeur explosive chaque jours, elle consigne comme pour se calmer, comme pour expier sa colère, sa rage et ses reproches au monde entier, ses pensées et ressentiments sur le monde qui l’entoure, dans un cahier, mi-journal, mi-roman.

 

Je renaîtrai de vos cendres est léger, cynique mais drôle. Toutefois l’héroïne Shosha peut autant séduire et prêter à rire qu’agacer par son irascibilité chronique et son impertinence. Les thématiques abordées peuvent paraître vues et revues : la colère adolescente, la recherche de l’être, de ses origines. Néanmoins, la problématique du secret de famille permet d’ouvrir le roman vers d’autres horizons, particulièrement sur les conséquences du non-dit, mais surtout sur le traumatisme de la seconde guerre mondiale, qui a conduit la famille de Shosha à renier sa judaïcité. Si l’on a souvent abordé dans la littérature, la guerre, la shoah, les camps, l’après-guerre, la survie, le traumatisme en lui-même, l’indicible, l’on a moins souvent abordé les conséquences de cette indicibilité ainsi que la transmission inconsciente de ce traumatisme entre les générations. Le titre, je renaîtrai de vos cendres prend donc une toute autre dimension lorsque l’héroïne découvre le passé de sa famille. L’adolescente rebelle s’est enfin trouvé dans ce passé, tel le phœnix, elle décide de renaître des cendres de ces souvenirs effacés, brulés, de ces milliers de juifs dont on a voulu littéralement gommer l’existence. Un livre toutes générations, abordant un sujet lourd et difficile mais qui reste accessible, facile et rapide à lire

«  Ma colère, c’est mon moteur, un fil d’Ariane pour sortir de mon labyrinthe intérieur. »

« Je resterai vivante. J’écrirai. Je témoignerai pour que vivent les morts. »

Je renaîtrai de vos cendres, Coll emotion, ed flammarion, 224 pages, publié en janvier 2012, 13 E.

 

Étrange Cargo : un dialogue entre les différents langages théâtraux
Tera Online : Un MMORPG comme les autres ?
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture