Essais
Les utopies posthumaines, de Rémi Sussan

Les utopies posthumaines, de Rémi Sussan

18 octobre 2013 | PAR Idir Benard

remi-sussan-utopies-posthumaines

On n’assiste pas tous les jours à la naissance d’une nouvelle culture, et on a encore moins la chance de naître à peu près en même temps qu’elle. Entre informatique, bouddhisme zen, nanotechnologies ou chamanisme, sans oublier le sex, drug & rock’n roll, ce livre ne traite pas d’ésotérisme, ni de sciences et encore moins de littérature beatnik, mais de tout cela à la fois. C’est un livre qui a réussi le pari de faire une description exhaustive de la contre-culture et de ses conséquences, et est donc à cet égard indispensable à la compréhension de la société mondialisée actuelle.

Quel est le rapport entre Steve Jobs et la brebis clonée Dolly? Entre la théorie linguistique de la sémantique générale et le cyberespace, ou entre Jack Kerouac et votre smartphone?

Dans un travail inédit, et à bien des titres passionnant, Rémi Sussan dresse le tableau historique de toute cette contre-culture américaine post-WW2 qui s’est faite cyberculture au tournant des années 70. Avec une plume sans chichis et bien informée, Rémi Sussan nous livre une boîte à outils pour mieux comprendre notre société globale et ce qu’elle doit (ou pas) aux agités du bocal hyperactifs de Berkeley ou d’Harvard. Ce livre est une généalogie de la famille des allumés du cerveau dont les théories décalées, parfois dérangeantes et souvent anti-conformistes ont contribué pour une bonne part aux bouleversements actuels. Hackers, métaprogrammation, intelligence artificielle, LSD, communication de masse, philosophie New Age, automates cellulaires, cybernétique … on navigue entre des superstars comme Marshall McLuhan ou Michael Dell, ou d’autres moins connus comme Timothy Leary ou Alfred Korzybski, mais à la vision du monde tout aussi profonde quant à leurs innombrables conséquences sur notre quotidien. En somme, un répertoire des visionnaires qui ont passé leurs vies a chasser les limites et à croire qu’un autre monde était possible, et le plus souvent en bravant les railleries de l’opinion générale qui, elle, ne croit pas que la science-fiction peut être réelle. C’est l’histoire des fous d’hier, les Crazy Ones chers à Steve Jobs, qui sont les génies d’aujourd’hui et les visionnaires de demain. L’ordinateur ou le smartphone grâce auquel vous lisez cet article ainsi que les technologies qui le font tourner sont une infime partie de leur héritage commun : les applications concrètes de leurs idées ne font que commencer. En allant aux limites du cerveau humain, de la conscience et de leurs potentialités, en explorant sans préjugés et toujours avec humour l’univers scientifique et les potentialités qu’il offre, ils ont préparé le XXIème siècle. Et le plus surprenant dans tout ceci est qu’ils en avaient le plus souvent parfaitement conscience.

Les utopies posthumaines, Rémi Sussan, Omnisciences, 2005, 19.5 euros.

Current Location au T2G : Okada entre psychologie et ésotérisme
Programmation du Festival Pitchfork 2013
Idir Benard
Passionné par les nouvelles technologies, la cyberculture et les visionnaires de tout poil, il écrit un mémoire à l'EHESS sur le transhumanisme et la science fiction. Interrogateur du genre humain, en chemin hors de la caverne de Platon. Bon vivant, ne se prive pas de couvrir des évènements sympas en tout genre, qu'il y ait du vin, du dupstep ou de l'art. Fan des dessins animés des années 90 (Tintin, Dragon Ball Z) et des jeux old school (mégadrive en particulier)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *