Essais
Le divan d’Istanbul, brève histoire de l’Empire Ottoman

Le divan d’Istanbul, brève histoire de l’Empire Ottoman

08 janvier 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Professeur d’histoire médiévale à l’université du Piémont Oriental de Vercelli, Alessandro Barbero publie une brève histoire de l’empire ottoman.

[rating=4]

divan d'instanbulUN IMMENSE EMPIRE
D’Alger à la Mecque, de Bagdad à Belgrade, l’Empire Ottoman s’étendait au plus fort de son apogée sur un territoire immense.
Ses glorieux sultans s’appelaient Bayezid qui anéantit les chrétiens à Nicopolis en 1396, Mehmed le conquérant qui s’empara de Constantinople en 1453, ou Soliman le magnifique qui assiégea Vienne en 1529.
Fondé par un peuple nomade originaire des steppes asiatiques, cet empire recueillit l’hérédité de l’Empire Romain d’Occident.

LE DIVAN
Son régime tyrannique était dirigé par un conseil, le «divan», tenu assis ou à cheval, présidé par le sultan.

OFFICIELLEMENT MUSULMAN
Officiellement musulman, il régna sur des millions de sujets chrétiens et accueillit à bras ouverts les juifs chassés par l’intolérance de l’Europe de la renaissance.

LA POSITION EVOLUTIVE DE L’OCCIDENT
Face à ces barbares qui menaçaient ses frontières, l’Europe resta jusqu’au XVIIe siècle, entre peur et fascination
Puis au XIX e, l’Europe fut hostile en tous points à l’état turc.

LA MOISSON DES ENFANTS CHRETIENS
Il y avait une coutume (devchirmé) la moisson des enfants chrétiens ou le « tribut des enfants».
Les Officiers Janissaires mandatés par le Sultan parcouraient les Balkans et enlevaient les enfants chrétiens les plus prometteurs, pour leur donner ensuite une éducation, pour le service du sultan.
Alessandro continue de nous enchanter après Lépante, avec ses dons de conteur.
Il réussit en peu de pages à nous faire comprendre l’évolution de l’empire ottoman
De plus, il nous explique également que l’Europe n’a pas toujours été hostile à l’empire ottoman
François 1er par exemple avait fait alliance avec les turcs contre la maison d’Autriche
L’Empire Ottoman, comme l’Empire Austro Hongrois était un conglomérat de peuples et religions qui fonctionnait plus ou moins
Un livre qui fera date

Alessandro Barbero, Le Divan d’Istanbul, brève histoire de Empire Ottoman, Editions Payot,21,5 Euros, Septembre 2013, 147 pages.

 

Vincent Droguet prend les rênes de Fontainebleau
[Chronique] « Join The Dots » de Toy : noisy pop évolutive
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture