Essais

« L’amour après »: Marceline Loridan livre la suite de ses pensées

« L’amour après »: Marceline Loridan livre la suite de ses pensées

29 janvier 2018 | PAR Yaël Hirsch

Après un premier volume intitulé Et tu n’es pas revenu, l’actrice, réalisatrice et auteure Marceline Loridan-Ivens retrouve sa complice Judith Perrignon pour un deuxième volume de souvenirs de femme qui été déportée à Auschwitz-Birkenau. L’amour après est un document précieux.
[rating=4]

Marceline Loridan-Ivens commence par raconter comment elle a perdu la vue à Jérusalem, alors qu’elle venait parler de son précédent livre. Condamnée au noir, la réalisatrice va piocher dans les mots pour continuer à raconter : Birkenau, la survie, le compagnonnage de Simone Veil (magnifiques pages sur une amitié intense) mais surtout la vie « après » et avec la vie, l’amour, pas facile pour une jeune-femme qui a vu le pire de l’inhumanité…

L’amour après, ca fait peur surtout s’il est charnel est plein de vie. Témoignage de survie mais aussi et surtout de considérations sur la vie, ce livre est une source de joie et d’inspiration.

Marceline Loridan-Ivens et Judith Perrignon, L’amour après, Grasset, 128 p., Sortie le 17 janvier 2018

visuel : couverture du livre

Danse nordique au Théâtre de Chaillot
« Débâcle », le livre phénomène de l’auteure flamande Lize Spit
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *