Livres

« Du Rouge dans la Marge » de Vincent Loury : une prose fulgurante et sanguinolente !

« Du Rouge dans la Marge » de Vincent Loury : une prose fulgurante et sanguinolente !

15 mai 2013 | PAR Arnaud Berreby

Enfin un premier roman issu du cerveau d’un plus de vingt ans, donc pas préoccupé pour un sou par ses petits soucis d’ego, fondamentaux à ses yeux, sans importance aucune pour le reste du monde…

Soudainement et brutalement licencié, Maxime Duval tient un journal pour ne pas sombrer dans la folie. Il y livre ses états d’âme et ses phantasmes de vengeance. Mais il va découvrir qu’écrire, loin d’être un acte innocent, peut avoir des conséquences meurtrières. Devenu ennemi public numéro un, il ne pourra compter que sur lui même pour arrêter un massacre dont il est bien malgré lui, l’auteur.

9782342003512_r

L’auteur, Vincent Loury, nous gratifie d’un polar à l’écriture très visuelle campant une intrigue absolument captivante- ce jeu de miroirs en trompe l’oeil et à l’humour très pince -sans- rire typique de ce genre litteraire.
Vous assisterez à la lente mais inexorable dérive d’une victime d’un licenciement abusif dans un Paris vu au travers de ses troquets, témoins bienveillants et discrets des tentatives pathétiques de notre héros de rattraper Marie, son grand amour et dernier refuge.

Le scénario, puisqu’il s’agit vraiment de cela, n’est pas sans rappeler dans sa forme celui du film « Usual Suspect », avec Kevin Spacey, dans lequel vous découvrez à la dernière minute ce que vous cherchiez depuis le début!
Nous vous déconseillons toutefois d’entamer la lecture de cet ouvrage en début de soirée, et ceci pour deux raisons:
Tout d’abord, vous risquez de ne pas pouvoir dormir avant d’avoir achevé(sic) ladite lecture, c’est quelque peu gênant si vous travaillez le lendemain.
Ensuite, aprés avoir refermé ce livre nous doutons fort que trouviez le sommeil rapidement, hanté que vous serez par des images d’un rouge vif tenace et éclatant…

« Emma Bovary, c’est moi » disait Gustave Flaubert en évoquant son héroïne si bien connue.
Quant à nous, nous souhaitons vivement, vu l’état de surpopulation de nos hopitaux psychiatriques, que Maxime Duval ne soit pas Vincent Loury.
Dans le doute, et par pure charité chrétienne, nous portons à votre connaissance son numéro de téléphone portable s’il venait par mégarde à s’afficher sur vos si candides écrans:il s’agit du 06 ahrg…….


Du Rouge Dans La Marge de Vincent Loury, édition « Mon Petit Editeur », 19 euros.
Ce furent les derniers mots écrits par notre chroniqueur.
La rédaction de Toute La Culture se joint à la douleur de sa famille.
Aux dernières nouvelles de l’enquête, la police pencherait plutôt pour une mort naturelle…

Ce livre est disponible à la vente au format papier et au format numérique (ePub) lisible sur iPad, tablettes tactiles et smartphones. Pour vous le procurer :

-au format papier, sur le site Internet de Mon Petit Editeur en cliquant ici, ou en librairies, sur commande 

-au format numérique, sur les différentes plates-formes de vente (Apple Store, FNAC.com…) ainsi que sur le site Internet d’Immatériel en cliquant ici.

Trois bons plans pour le Restaurant day du 18 mai
[Chronique] The Computers, Love Triangles Hate Squares, un rock déjanté furieusement fifties

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *