Beaux-Livres
« Le livre de cuisine juive » de Leah Koenig : une bible internationale et éclectique

« Le livre de cuisine juive » de Leah Koenig : une bible internationale et éclectique

15 novembre 2020 | PAR Yaël Hirsch

Paru en 2019 en anglais aux éditions Phaidon, Le livre de cuisine juive de la cheffe et auteure Leah Koenig est sorti en français chez le même éditeur. Sous son titre sobre se trouvent 400 recettes venues des familles juives et aussi des chefs monde entier. La bible de la cuisine juive d’aujourd’hui.

Préfacé par une autre talentueuse et jeune auteure de livres de cuisine, Julia Turshen, Le livre de cuisine juive de Leah Koenig vient après 5 autres ouvrages dédiés aux cuisines juive. C’est le beau livre idéal pour un aperçu moderne de l’étendue de cet art chez un peuple que la diaspora frotte à diverses coutumes, épices et manières de cuisine, tout en conservant les tradition de ses fêtes et les rites de la Cacherout.

Un tour du monde des recettes juives

Entre la Chachouka du petite déjeuner et l’eau pétillante à l’eau de Selz des vieux juifs new-yorkais en section « boissons et condiments », les plats principaux semblent presque une étape facultative tant on a envie de passer du temps avec les boulettes, les latkes et les kreplach. A chaque fois, l’auteure nous explique si il y a un moment traditionnel pour manger un tel mets (rompre le jeune de Kippour, toutes les recettes sans farine de Pessah ou les oreilles d’Aman de Pourim). Côté tour du monde, l’on passe du traditionnel gefilte fisch et borscht d’Europe de l’est aux gâteaux à la rose et couscous du Nord de l’Afrique en dégustant au passage le mafroum des juifs libyens, l’omelette au poulet et aux châtaignes des juifs d’Azerbaïdjan, le guvetch balkanique, les boulettes de poisson au curry des juifs d’Afrique du Sud et les babkas au chocolat des juifs du Mexique.

Entre tradition et modernité

Il semble qu’il y ait tout de même un absent mystérieux avec le foie haché, mais la liste est vraiment exhaustive, à la fois respectueuse des savoir-faire que Leah Koenig est allée chercher et est même friande de renouveaux avec ce beau cadeau que sont les recettes phares de chefs : Adi Dabour à Melbourne, Florence Kahn à Paris ou Otam Ottolenghi à Londres, Anthony Rose à Torronto, Aleksander Baron à Varvovie. Sobre, magnifiquement mis en page par Phaïdon et centré sur les produits, avec des recettes à la fois riches d’un savoir oral et très claires dans leurs directives écrites, le résultat est tout simplement impressionnant. A offrir sans modération pour les fêtes.
visuel : couverture du livre

Léah Koenig, Le livre de cuisine juive, 432 p, 100 illustrations couleurs, sortie française chez Phaïdon le 3 septembre 2020, 45 euros. 

visuel : couverture du livre

Le cinéma israélien : Origine et politique, par Moshe Zimerman
Une playlist plutôt rock’n roll
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *