BD
Les aventuriers de la mer d’Audrey Alwett et Daniela Dimat

Les aventuriers de la mer d’Audrey Alwett et Daniela Dimat

21 juin 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Les-Aventuriers-de-la-mer-tome-1-couverture-BD

Tome 1: Vivacia

Scénario d’Audrey Alwett, dessin de Daniela Dimat, couleurs de Cyril Vincent et couleurs de couverture de Nicolas Demare

La famille Vest’rit est une lignée de marchands qui vit à Terrilville, où, comme les autres, elle a du mal à survivre car leur commerce est rudement concurrencé par celui des cités voisines qui emploient des esclaves pour s’en sortir à moindre coût. Les bêtes marines rôdent dans les parages ainsi que les pirates. Le rêve d’Althéa, la cadette de la famille, est de naviguer sur Vivacia, la Vivenef de la famille, un bateau vivant qui fait partie des leurs. Mais, à la mort du père, une fâcheuse surprise attend la jeune femme….

41ZndElhklL._Le scénario d’Audrey Alwett s’inspire du fameux roman de fantasy du même nom de Robin Hobb. Cette dernière est devenue une référence dans ce domaine avec sa saga Assassin Royal en 1995. Depuis, son succès ne cesse de grandir. Audrey Alwett a habilement transposé cette intrigue captivante dans cette bande dessinée qui nous transporte de manière onirique dans cette saga familiale où le pouvoir passe par la mer et ces mystérieux Vivenefs.

51dDvop7jEL._AA160_Après Petite Geisha chez Soleil, le dessin très féminin de l’italienne Daniela Di Matteo alias Dimat nous emmène dans cette aventure entre terre et mer avec des personnages à l’aspect très manga, aux traits plein de beauté et d’expressivité ce qui met en avant la dimension drame passionnel au second plan de cette histoire d’amour entre terre et mer, entre bois et chair.

Une série fantastique passionnante à suivre qui donne envie de lire et relire les œuvres de Robin Hobb.

Editions Soleil – date de parution: 12 juin 2013 – 48 pages – 13,95 euros – visuels (c): Editions Soleil

Les premiers éléments sur le Diana d’Olivier Hirschbiegel avec Naomi Watts
[Live report] Fin de saison éblouissante et grandiose pour l’Orchestre de Paris
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture