BD

Ma Lady Vampire tome 3 d’Audrey Alwette, Rutile et Silvestro Nicolaci

Ma Lady Vampire tome 3 d’Audrey Alwette, Rutile et Silvestro Nicolaci

04 février 2015 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

9782302042339_1_75Scénario d’Audrey Alwett et Rutile, dessin de Silvestro Nicolaci, couleurs d’Andres Jose Mossa et Yellowhale

Les deux meutes de vampires se traquent dans les souterrains du manoir, que l’incendie a laissé en ruines. Ils cherchent l’issue, accompagnés de leurs victimes: le chasseur, Lord Sleepheart, et Lorelei, la baronne de Shelley, aveugle. Chacun fait cavalier seul et tente de tirer son épingle du jeu, sans égard pour la vie d’autrui.

indexAudrey Alwett est passée de l’écriture de contes au scénario d’histoires courtes pour Lanfeust Mag, qui lui permet de rejoindre le monde de la BD. Elle dirige chez Soleil les collections féminines Strawberry et Blackberry, qui rencontrent un très grand succès entre autres avec Princesse Sara et Alice au pays des merveilles. Avec cette série, elle collabore pour la première fois avec Maëva Poupard dite Rutile, l’auteur des Histoires à décrocher la lune (éditions Anne Carrière).

indexSilvestro Nicolaci est un dessinateur italien qui s’est déjà fait connaître en France chez Soleil avec Sweety Sorcellery, un bel album fantastique dans lequel il a déjà collaboré avec Audrey Alwett.

Une jeune fille innocente et aimant les animaux, livrée à la fureur de loups assoiffés de sang devient la lady des vampires, une jeune héritière privée de tous ses privilèges qui utilise son intelligence aiguisée, sa seule arme dans sa situation de victime, le conte horrifique se poursuit,  tout reste possible même un happy end pour la douce Lorelei.

Le vampirisme, une métaphore de l’individualisme moderne dans un monde où chacun est prêt à écraser l’autre pour réussir? Peut-être mais cet univers plein de noirceur est aussi teinté d’un romantisme un peu gothique, de poésie et de rêve comme si chacun des personnages de cette fiction était avant tout un être aigri par les épreuves et malgré tout toujours en quête d’un amour absolu. Les héros les moins pervertis, à savoir Alois et Loreleï, trouvent dans ce nouvel opus un moyen de faire front commun et le vampire se pare d’une soudaine humanité comme si absorber le sang d’une personne pure pouvait le rendre meilleur. Une histoire sang pour sang passionnante.

Editions Soleil – collection Blackberry – date de parution: 4 février 2015 – 48 pages – 13,95 euros – visuels (c): Editions Soleil

Laurent Bouvet, « L’insécurité culturelle – sortir du malaise identitaire français » (Fayard)
Retour sur la 42e édition du festival international de la BD d’Angoulême
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *