VERNISSAGE EXPOSITION KALEIDOSCOPE STREET ART

VERNISSAGE EXPOSITION KALEIDOSCOPE STREET ART

10 décembre 2018 | PAR institut culturel

Kaleidoscope : Une exposition street art au feminin

Du 13 novembre 2018 au 17 février 2019, l’Institut Culturel Bernard Magrez invite neuf street artistes féminines de renommée internationale pour une exposition collective qui se déroulera dans l’intégralité du château Labottière.
Mettre les Street Artistes féminines à l’honneur.
Le street-art est une discipline qui se veut alternative, à contre courant et subversive. Pourtant elle n’échappe pas à un constat : malgré la richesse et la créativité de leur travail, les artistes féminines sont souvent peu représentées dans les expositions collectives de haut niveau.
Le marché de l’art reproduit d’ailleurs ce schéma sexiste et rares sont les femmes exposées dans les ventes aux enchères et galeries.
Kaléidoscope veut casser cette idée préconçue que le street art serait réservé à un genre en particulier. Nous voulons rendre hommage ici à certaines des artistes Street Art les plus talentueuses de la planète en réalisant une exposition éclectique où les styles et les façons d’appréhender le passage du mur à la toile se mélangent.

Une exposition collective éclectique
Un kaléidoscope est un jouet qui réfléchit à l’infini et en couleur la lumière extérieure. Composé d’un nombre fini d’éléments il autorise pourtant un nombre infini de combinaisons.
A l’Institut Culturel , pas de miroirs bariolés mais un panel d’artistes internationales aux cultures, nationalités, styles, travail des couleurs et philosophies différentes pour former avec leurs créations une exposition kaléidoscopique et une découverte singulière pour chaque visiteur.
Les fresques in situ de Koralie tout en couleur viennent combiner avec les encres de Faith XLVII quand les personnages de Fafi se mélangent aux gitanes de Miss Van ou aux pochoirs de BTOY. Dans les yeux des amazones d’YZ se reflètent les fins découpages de Swoon, tandis que les personnages psychédéliques de Natalia Rak valsent aux portes de l’Installation de Rouge.

Immortels, de Nasser Djemaï // Cie Parole en acte
Emmanuelle Vo-Dinh « Cocagne »
institut culturel