Cratère n°6899

Cratère n°6899

10 décembre 2018 | PAR Ferrand-Agathe

Dans le cadre de son exposition Sous les lunes de Jupiter, Gwendoline Robin nous invite à plonger entre ciel et terre, dans une performance où les corps célestes entrent en collision avec la Terre et forment un cratère en mouvement.

Née de la rencontre entre Gwendoline Robin, l’astronome Yaël Naze et l’océanologue Bruno Delille, Cratère n° 6899 est une brèche qui nous renvoie aux origines du monde, quand les comètes ont rencontré la Terre et libéré de grandes quantités d’eau. En lien avec l’astronomie (qui scrute le ciel, les galaxies, regarde jusqu’aux confins de l’univers) et la géologie (qui remue la terre, les pierres, l’agencement des roches et des structures), la performance de Gwendoline Robin reconstitue un événement qui a métamorphosé l’histoire de notre planète.

Après la performance

Regards Croisés : rencontre entre Gwendoline Robin et Ludovic Moreau, secrétaire général de l’Onde
Lors de ses performances, Gwendoline Robin explore la mutation des matières et le télescopage des éléments, à la limite du danger. Telle une cheffe d’orchestre, l’artiste actionne les phénomènes en direct et explore les limites de son propre corps. Dans un dialogue avec Ludovic Moreau, Secrétaire général de l’Onde, elle revient sur les fondements qui sous-tendent cette prise de risque.

Immortels, de Nasser Djemaï // Cie Parole en acte
Emmanuelle Vo-Dinh « Cocagne »
Ferrand-Agathe