Séries

FAUDA saison 1 : Dans les arcanes du conflit Israélo palestinien

FAUDA saison 1 : Dans les arcanes du conflit Israélo palestinien

04 janvier 2018 | PAR Jean-Christophe Mary

Une unité d’élite israélienne opère sous couverture en Cisjordanie et élimine « La Panthère », l’un des terroristes les plus dangereux de la planète. Quelques années plus tard, les services secrets reçoivent une information capitale : « La Panthère » est toujours en vie.

Ex-infiltré, l’agent israélien Doron Kabilio va reprendre du service pour débusquer son pire ennemi. Une lutte à mort entre l’unité antiterroriste israélienne et « La Panthère » commence.
Ici on vit l’histoire du conflit Israélo Palestinien en direct. Décors, costumes, intérieurs des maisons, images vidéo aériennes, on vit au rythme de ces agents pas comme les autres. La puissance de la série repose sur la traque de la panthère mais également sur les relations tumultueuses du couple de Doron Kavillio, ses relations, mais aussi et peut-être surtout cette plongée dans son intimité. Mêlant habilement drame, suspense et confusion, la trame scénaristique est basée à la fois sur la tension continuelle qui plane entre Doron et les terroristes palestiniens, ainsi que sur la relation schizophrène qu’il entretient avec sa femme. En prenant l’angle original de l’espionnage, Fauda (« chaos » en arabe) offre une plongée inédite au cœur deux deux camps qui s’affrontent depuis des décennies. On salue le travail remarquable de l’acteur principal Lior Raz (Doron) agent attachant et profondément humain mais au sang froid exceptionnel, capable de gérer les situations les plus critiques. Si sa mission l’exige, il n’hésitera pas à tuer un innocent qui risque de mettre en péril sa couverture, s’adonner au sexe et aux relations extraconjugales. Ce qui nous tient en haleine c’est de découvrir au fil des épisodes l’évolution de ce personnage complexe. Un voyage immersif, émotionnel au suspens exceptionnel qui rappelle Homeland.

Pour découvrir la bande-annonce, c’est ici :

Acteurs : Lior Raz, Hisham Suliman, Shadi Mar’i, Laetitia Eido…

Réalisateurs : Lior Raz, Avi Issacharoff
Format : PAL
Audio : Arabe (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0), Hébreu
Sous-titres : Français

Sylvain Groud : nouveau directeur du Centre Chorégraphique National de Roubaix
Bilan et lauréats du Festival Impatience 2017
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *