Séries
« Bloodlands », Quand l’histoire de la paix en Ulster rencontre la série

« Bloodlands », Quand l’histoire de la paix en Ulster rencontre la série

17 mai 2021 | PAR Ilan Lévy

Bloodlands est une série policière mêlant intrigue et grande Histoire sur fond de peur historique de la reprise de la guerre civile en Irlande du Nord. A suivre sur Canal +. 

Un flic meurtri

Tom Brannick est un flic meurtri. Lors de la signature des accords de paix en Ulster, 20 ans auparavant, des meurtres étranges ont eu lieu. 3 personnalités controversées proches de l’IRA sont mortes mystérieusement, la 4 ème sa femme, a disparu alors qu’elle enquêtait sur l’une d’elles.
Le meurtrier est le mystérieux Goliath. Le tueur en série court toujours
La préservation de la paix a tout prix a empêché toute enquête, et Brannick a élevé seul sa fille, rongé par l’absence.

Une intrigue politique

Une voiture de Patrick Keenan est retrouvée au fond de l’eau à proximité de Belfast.
La police fait face à une double enquête. Comprendre rapidement qui a enlevé Keenan, ancien membre haut placé de l’IRA clandestine de peur que la guerre civile ne reprenne et comprendre pourquoi le nom de Goliath apparaît sur une photo retrouvée dans la voiture.
Brannick est partagé entre la volonté d’élucider la disparition de Keenan et rouvrir l’enquête sur Goliath et la disparition de son épouse.
Son supérieur, Twomey, son ami, refuse la réouverture de l’enquête et concentre son action sur la recherche de Keenan, afin d’éviter que son réseau, des anciens paramilitaires, ne reprenne du service.
La guerre civile et le retour des paramilitaires doivent à tout prix être évités.

Un renversement de situation, le suspens vite relancé

Brannick et son adjointe Niamh McGovern comprennent rapidement que l’enlèvement de Keenan est lié à sa fréquentation assidue des femmes, alors que la femme de Keenan réactive les tueurs de l’IRA.
Vite retrouvée dans une position peu enviable, mais sain et sauf, l’enquête sur Goliath est relancée.
Brannick doit revoir tous les protagonistes de l’époque et comprendre comment ils ont disparu et surtout où sont enterrés leurs corps.
Petit en petit, il comprend les événements qui se sont déroulés autour de la Paix du Vendredi Saint en 1998.
La découverte qu’il fait, en même temps que le spectateur, renverse complètement la focale de la série et provoque un suspens total que le final parvient seulement à lever.
Sur cette mini série de 4 épisodes produite par la BBC, la fin du second épisode est primordiale.
Suspense, intrigue policière et politique, vengeance sur fond de guerre civile en Ulster, Bloodlands réunit avec ses multiples rebondissements les ingrédients d’une série réussie, made in England.

Bloodlands,  série en 4 épisodes disponible sur Canal +

 

visuel : affiche de la série

The Jacksons Live : un condensé électrique de l’univers du gang Jackson !
« Slalom » de Charlène Favier : percutant premier film au cœur de l’emprise
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture