Cinema
Sarcellopolis, le webdoc d’une ville enregistrée sous tous les angles

Sarcellopolis, le webdoc d’une ville enregistrée sous tous les angles

14 octobre 2015 | PAR Melissa Chemam

Récompensé par le Visa d’Or 2015 du meilleur webdocumentaire, Sarcellopolis est un projet de longue haleine, consacré à la ville de Sarcelles, en banlieue parisienne, longtemps louée comme exemple de mixité sociale réussie. Le documentaire radio a été diffusé sur France Culture, dans l’émission Sur Les Docks, le 7 octobre. La version film sera diffusée le 17 octobre sur France 3. L’œuvre documentaire transmédia est toujours consultable en ligne. Immanquable.
[rating=4]


Tout a commencé comme une utopie sociale. Celle des « grands ensembles ». Après guerre, la France en pleine crise du logement lance en proche banlieue parisienne une série de projets architecturaux et urbanistiques prometteurs. La petite ville de Sarcelles, en Seine-Saint-Denis, prend son essor.

Depuis, Sarcelles s’est fait connaître pour son mélange de populations très poussé et une conception du « vivre ensemble » idyllique, mêlant classes moyens et nouveaux arrivants en harmonie. Mais 30 ans plus tard, avec 70 communautés pour 60 000 habitants, après plusieurs crises et avec la montée du chômage, tout n’est pas rose derrière les tours et les bâtiments conçus trop vite et peu entretenus… Si la ville reste incroyablement métissée, son organisation sociale a bougé, les différentes communautés, d’une génération à l’autre, s’étant repliées chacune sur elles-mêmes.

Sarcellopolis est une plateforme documentaire, alliant film, photographies et audios sur le web, pour la radio et la télévision. Il offre différents angles de reportages pour plonger le spectateur dans l’évolution d’une ville passée de modèle pour l’avenir dans les années 60 à quartier paria depuis les émeutes de 2005 ayant démarré un peu plus loin, à Clichy-sous-Bois, également en Seine-Saint-Denis.

Conçu et réalisé par Sébastien Daycard-Heid et Bertrand Dévé, inspiré par le travail du photographe Jacques Windenberger, dont les archives photographiques sont utilisées dans le film, le webdocumentaire nous emmène dans différents quartiers de Sarcelles, à travers ses immeubles, à la rencontre de nombreux habitants, et le long du trajet du bus 368 qui traverse toute la cité.

On y écoute des jeunes filles chaldéennes, qui se trouvent particulièrement protégées par leur communauté chrétienne, installée autour de l’Eglise Saint Thomas, proche de la gare, un avocat chevronné qui a étudié dans le lycée juif non mixte et privé et se retrouve à défendre aujourd’hui l’un des acteurs sociaux musulmans de la ville lorsque celui-ci doit comparaitre pour incitation à la violence, ainsi qu’un peintre dont toute l’œuvre est marquée par son enfance à Sarcelles dans les années 60.

Entre espoirs et tensions sociales, Sarcellopolis offre un travail intense et qui ouvre à la fois les yeux et les oreilles.

visuels : photos officielles du film/ page officielle

The voice uk : Tome jones remercié, il déclare : « qu’ils aillent tous se faire foutre ! »
[Live-Report] Ariane à Naxos au Théâtre des Champs Elysées : soyons (peu) sérieux (12/10/2015)
Melissa Chemam

One thought on “Sarcellopolis, le webdoc d’une ville enregistrée sous tous les angles”

Commentaire(s)

  • Marc Meyer

    Lors de sa création SARCELLES était en Seine-et-Oise, est maintenant en Val-d’Oise et n’a jamais été en Seine-St-Denis !

    octobre 19, 2015 at 15 h 21 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *