A l'affiche
« Trap Street » : un film contestataire tourné dans un pays totalitaire

« Trap Street » : un film contestataire tourné dans un pays totalitaire

23 août 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Vivian qu signe avec Trap Street un premier film entre melo et horreur, plongée trouble dans une Chine contemporaine et angoissante

[rating=3]

Li Quiming (Lu Youlay) est stagiaire géomètre dans une ville qui ne dit pas son nom. Dans une rue qui se cache des plans il croise la nuque sublime de Guan Lifen (Wenchao He). Il fait tout pour la revoir mais se retrouve pris dans un inextricable piège.

On pourrait avoir peur d’un melo taciturne jusqu’au moment ou la mécanique totalitaire révèle les menaces qui entourent ceux qui s’approchent trop près des secrets du pouvoir. Nous évoluons dans les rues, dans les parcs, dans les manèges. Une vie normale.

Tout est propre au début, cela est renforcé par des silences nombreux et des plans qui se laissent tenter par la contemplation. Les choses commencent à se salir : une rue en pleine destruction est tenue par des habitants peu accueillants, la nourriture se mange bruyamment, les singes subissent la mal bouffe

Beaucoup de métaphores ici pour ce film présenté dans un pays où dénoncer la corruption et la surveillance doit se faire en demi teinte.

Trap Street n’est sans doute pas un grand film mais il est passionnant car il ose affronter la question de la
Police totalitaire de proximité.

On se laisse prendre par son rythme qui sait s’accélérer pour atteindre une belle apothéose.

Sortie le
13 Août 2014

1h33min
avec : Lu Yulai, He Wenchao, Hou Yong
ASC Distribution

Gagnez 5×2 pour le film « Boys Like Us » de Patric Chiha
[Live report] The Hives, Die Antwoord et Arctic Monkeys à Rock en Seine
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture