A l'affiche
Hitchcock est chez Jérôme Seydoux-Pathé, mais chut !

Hitchcock est chez Jérôme Seydoux-Pathé, mais chut !

25 août 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est un événement pour le monde du cinéma. Pour son ouverture de saison, la Fondation Seydoux-Pathé qui fête ses dix ans donne à voir les neuf films muets d’Hitchcock en ciné-concert du 31 août au 27 septembre.

La fondation a pour mission de faire vivre les trésors qu’elle possède. Elle est à la fois musée (la galerie des appareils montre 150 objets servant à filmer depuis 1896) et cinéma (elle ne propose que des films muets en ciné-concert toute l’année).
Le maître du suspens a 26 ans en 26. Il a eu l’élégance de naître en 1900. Il fait alors 10 films autour de cette année. Neuf ont été retrouvés mais son deuxième Moutain Eagle a lui disparu. Nous découvrons The Lodge, troisième film d’Alfred et premier à proposer des zones de suspens et de peur parfaites.
L’histoire est celle du Vengeur, un genre de Jack l’éventreur qui tue des blondes le mardi. On a les obsessions que l’on peut et connaissant le goût du réalisateur pour les actrices platines on ne sera pas étonnés.

Car il est bien sûr impossible de ne pas projetter. Cet escalier ressemble à celui de Rebecca et cette salle de bain, c’est presque Psychose, forcement !

Au piano, Thomas Lavoine, issu de la classe de Zygel ( partenaire de la fondation ) joue le jeu : les notes graves du clavier viennent nous glisser dans les ruelles où le crime va avoir lieu.

Il y a dans ce film beaucoup d’humour, les « preuves », évidemment trop énormes pour en être, sont volontairement lourdement montrées.

Quand il arrive dans sa chambre, le locataire fait enlever tous les portraits de blondes. Et son coup de cœur pour la jolie mannequin peroxydée, fille des hôteliers, est-ce honnête ?

On suit l’intrigue avec délice, totalement happés par le génie du jeune homme de l’époque qui déjà en 26 s’amusait à jouer à cache-cache avec les spectateurs.

The Lodger sera donné le 2 et le 22 à 14h, le 10 à 14h et le 20 à 16h. Le Programme complet est à retrouver sur le site de la fondation.  Les séances se déroulent du 31 août au 27 septembre à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, 73 avenue des Gobelins – Paris 13.

Visuel : ©Pathé

Infos pratiques

Avignon Blues Festival
Galerie Cinéma Anne-Dominique Toussaint
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *