A l'affiche
« Fritzi, histoire d’une révolution » de Matthias Bruhn et Ralf Kukula : une fille courageuse de la RDA ne se laisse pas intimider

« Fritzi, histoire d’une révolution » de Matthias Bruhn et Ralf Kukula : une fille courageuse de la RDA ne se laisse pas intimider

27 octobre 2020 | PAR La Rédaction

30 ans après la réunification allemande, Fritzi, histoire d’une révolution, beau film d’animation de Matthias Bruhn et Ralf Kukula, raconte l’histoire émouvante et passionnante de la chute du mur en automne 1989 à travers les yeux d’une fille de douze ans qui commence à comprendre ce qu’il signifie de vivre dans une dictature.

A partir de 9 ans

PAR STEFANIE BOROWSKY

Été 1989. Fritzi, une fille de douze ans, vit avec ses parents, une infirmière et un professeur de violon, à Leipzig dans la République démocratique allemande (RDA). Fritzi a des cheveux blonds, aime porter des chaussettes rouges et passer son temps avec sa meilleure amie Sophie. Souvent, les deux font de la musique, rient et passent la nuit dans leur chaleureuse cabane dans un arbre. Depuis leur antre, Fritzi et Sophie s’imaginent qu’en Allemagne de l’Ouest, on peut tout le temps manger des bananes et boire du vrai coca-cola, mais les deux aiment quand même leur vie en Allemagne de l’Est. Quand Sophie et sa mère partent en vacances en Hongrie, Fritzi doit rester à Leipzig et s’occuper de Spoutnik, le petit chien de Sophie. Pendant les vacances, Fritzi se sent triste – elle s’ennuie sans sa meilleure amie.

Passer la frontière avec Spoutnik

Finalement, le premier jour après les vacances d’été arrive, mais Sophie n’apparaît pas à l’école. Fritzi en parle avec ses parents qui lui expliquent la situation : Sophie et sa mère se trouvent toujours en Hongrie, près de la frontière avec l’Autriche. Comme beaucoup d’autres citoyens de la RDA, elles veulent essayer de passer la frontière pour aller en Allemagne de l’Ouest. Là-bas, elles veulent vivre avec la grand-mère de Sophie. Fritzi, qui est très courageuse et déterminée, décide que Sophie et son chien Spoutnik doivent être réunis. C’est pourquoi elle veut faire passer la frontière à Spoutnik. Mais bientôt, elle réalise que c’est beaucoup plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé. Et Fritzi se demande de plus en plus si le mur est vraiment là pour protéger les citoyens dans la RDA, comme elle l’a appris à l’école, ou plutôt pour les emprisonner.

Ralf Kukula, né en RDA, à Dresde, et Matthias Bruhn, né à Bielefeld en Allemagne l’Ouest adaptent le livre pour enfants « Fritzi war dabei : Eine Wendewundergeschichte » publié en 2009, avec un texte de Hanna Schott et illustré par Gerda Raidt. Le film fait revivre les derniers mois de la RDA avec des illustrations en 2D de style rétro qui correspondent bien à l’esthétique des années 1980 et incluent beaucoup de détails historiques. La musique vient entre autres de City et de Karat, deux groupes qui étaient très connus en RDA.

Une petite fille de 12 ans révise ce qu’on lui a dit de la RDA

L’histoire de Fritzi, une petite fille qui prend conscience qu’elle vit dans une dictature, illustre comment des enfants ont été idéologisés pour devenir des membres de la « collectivité socialiste ». Quand Fritzi pose des questions critiques en classe et dit ce qu’elle pense, son enseignante Madame Liesegang qui est fidèle au régime commence à lui mener la vie dure. Mais la jeune héroïne ne se laisse jamais intimider. Avec son nouveau camarade de classe Bela, Fritzi participe aux rassemblements non violents et aux prières pour la paix à l’église Saint-Nicolas de Leipzig (« Nikolaikirche ») et aux manifestations du lundi (« Montagsdemonstrationen »). C’est ainsi que le film montre les événements les plus importants de l’automne 1989, qui ont finalement mené à la chute du mur.

Le soir, Fritzi et ses parents regardent les informations à la télé – ils peuvent capter la télévision d’Allemagne de l’Ouest. De cette manière, le film fait aussi revivre les moments télévisuels qui sont toujours présents dans la mémoire collective, comme le discours du ministre des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher sur le balcon de l’ambassade d’Allemagne à Prague, dans lequel il a annoncé que les réfugiés dans l’ambassade peuvent finalement partir pour l’Ouest. Fritzi discute de plus en plus souvent avec ses parents de la situation actuelle dans la RDA. Ainsi, le film invite à parler avec ses enfants non seulement de la RDA, la chute du mur et la réunification allemande, de la guerre froide et du rideau de fer, mais aussi des dictatures et des démocraties en général, du désir de vivre en liberté, de l’importance de la liberté d’expression et des raisons pour lesquelles des gens décident de fuir.

 

Un conte merveilleux et une épopée de réflexion historique

Même si l’histoire apparaît un peu trop construite de temps en temps et quelques personnages secondaires (comme par exemple la méchante Madame Liesegang) ont des traits un peu trop forcés et exagérés, Fritzi, histoire d’une révolution est un film très divertissant et captivant – aussi pour les adultes. Malgré quelques moments menaçants pour Fritzi – par exemple quand un homme de la Stasi la poursuit – le film retrouve toujours son ton optimiste. Fritzi est une histoire fabuleuse, aventureuse, émouvante et instructive et ne prend jamais sa jeune héroïne de haut. C’est une histoire d’un passage à l’âge adulte qui se déroule dans le contexte des événements politiques, de la révolution pacifique et du « miracle » de la chute du mur. Et cela reste, envers et contre tout, l’histoire merveilleuse d’une fille audacieuse et d’une amitié qui dépasse les frontières.

Fritzi, histoire d’une révolution, de Ralf Kukula et Matthias Bruhn, Balance Film, TrickStudio Lutterbeck, Doghouse Films, Artémis Productions, MAUR film, Allemagne, Luxembourg, Belgique, République tchèque, 2019, 1 h 26. Septième factory, Sortie en salles le 4 novembre 2020.

visuel : affiche du film

Patrick Radden Keefe, « Ne dis rien » : Meurtre et mémoire en Irlande du Nord
ADN de Maïwenn : 5×2 places à gagner
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *