Galerie
François Ferrier expose la mélancolie de ses paysages à la Pijama galerie

François Ferrier expose la mélancolie de ses paysages à la Pijama galerie

24 novembre 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A la Pijama Galerie, le peintre que l’on admire tant à Toute La Culture, François Ferrier, expose une série que nous aimons particulièrement, ses Paysages que nous avions découvert en 2013 lors de l’exposition « Routes »  à la Librairie Galerie Autrement.

Sur les murs de la Pijama Galerie une nouvelles fois repensée, les gris et les bruns de Ferrier semblent faire l’amour avec la grisaille parisienne qui a eu la bonne idée de s’adapter aux deuil que porte ses habitants depuis le 13 novembre 2015.

Nous l’écrivions en découvrant ses Piscines, sa peinture touche autant au Lorrain qu’à Turner. Cela a l’allure de la peinture à l’huile et pourtant « non c’est de l’acrylique ». Ce qui intéresse François Ferrier c’est l’urbanité traitée comme un paysage en clair-obscur du XVIIe siècle. Et ces routes, quand on les regarde au premier regard, on pourrait penser qu’elle viennent du passé. Mais le bitume et les poteaux éléctriques nous font vite mentir.

Sa peinture impose l’introspection dont nous tous avons besoin en ce moment. Un voyage entre deux époques, où les immeubles se font discrets si on le désire. Mais il ne faut pas se mentir, sa peinture est d’aujourd’hui ancrée dans un monde où le plein nous angoisse.

Son travail est à découvrir ou à re-découvrir à la Pijama Galerie.

Visuel : © François Ferrier

Infos pratiques

Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye
Museum of Modern Art (MoMA)
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *