Expos
Regards sur le paysage de L’Isle-Adam

Regards sur le paysage de L’Isle-Adam

18 novembre 2021 | PAR Laetitia Larralde

Sur les bords de l’Oise, à moins d’une heure en train au nord de Paris, la petite ville de L’Isle-Adam mérite le détour. En plus de ses monuments historiques, sa plage fluviale et sa forêt domaniale aménagée par Le Nôtre pour les Princes de Conti, on y trouve le Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, qui s’attache à préserver et transmettre l’histoire de la ville et sa région. Et cet hiver, le musée s’associe à l’Ecole nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy pour une relecture de ses collections.

Début 2021, le musée Louis-Senlecq a lancé un appel à projets aux étudiants de l’ENSAPC sur le thème du paysage. Très présent dans les collections du musée par les œuvres notamment de Jules Dupré (1811-1889) et Jules-Romain Joyant (1803-1854), comment ce thème très académique est-il abordé par la toute jeune génération d’artistes contemporains ? Avec un nouvel accrochage de ses collections, le musée accueille le travail de trois étudiants qui viennent glisser de la contemporanéité dans le XIXème siècle.

Les trois projets sélectionnés de Clémence Le Boucher d’Hérouville, Matthias Odin-Chatelain et Hendrik Gonzalez abordent donc le thème du paysage avec des démarches similaires, pour des résultats très différents. Ils ont en effet tous les trois un processus qui implique une expérience corporelle, la collecte d’images ou de matière et un temps long de création, avec un croisement autour de l’Oise. Clémence Le Boucher d’Hérouville a suivi le cours d’eau à pied pendant deux jours jusqu’à l’Isle-Adam pour récolter la matière d’une toile qui résume son expérience. Hendrik Gonzalez a quant à lui choisi le train et a filmé tout son trajet, qu’il retranscrit dans une installation immersive entre figuration et abstraction. Enfin, Matthias Odin-Chatelain a collecté des matériaux naturels dans les parcs et sur les bords de l’Oise pour créer des paysages conservés dans des strates de résine.

Les trois jeunes artistes se sont également confrontés à la question de l’accrochage muséal et à la transmission de leur expérience. Les réponses sont variées : l’une dissémine ses croquis dans toutes les salles comme un jeu de piste qui mènerait à son tableau, l’autre se confronte à la collection dans un face à face, quand le dernier s’approprie une salle entière, s’intercalant entre deux artistes du musée. Ils feront également l’expérience de présenter et défendre leur travail face au public trois dimanches cet hiver, en complément des visites guidées gratuites.

On s’en doute, les artistes actuels et ceux du XIXème siècle ne traitent pas le paysage de la même façon. Mais il est intéressant de remarquer qu’hier comme aujourd’hui, l’expérience physique du paysage faite par l’observation, le déplacement ou la récolte d’images et matériaux est une composante commune de leur travail. Un paysage, une multiplicité de regards, une variété de création.

Regards croisés
Du 06 novembre 2021 au 13 mars 2022
Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq – L’Isle-Adam

Visuels : 1-4-5- Exposition Regards croisés, 2021 © Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq _ Jean-Michel Rousvoal / 2- Hendrik Gonzalez, Paysages tissés, 2021, Installation, technique mixte © Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq _ Jean-Michel Rousvoal / 3- Clémence Le Boucher d’Hérouville, Jeudi 5 août, 2021, Série de 10 dessins, technique mixte © Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq _ Jean-Michel Rousvoal

« Et nous danserons sous les flocons », le livre-comédie de Noël
Gagnez 2 x 2 places pour Eraser Mountain de Toshiki Okada et Teppei Kaneuji !
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture