Expos
« Oulipo » : jeux de mots à la Bibliothèque de l’Arsenal

« Oulipo » : jeux de mots à la Bibliothèque de l’Arsenal

19 novembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Il faut le répéter : la BNF n’est pas qu’un lieu pour chercheurs concentrés, elle est aussi et ce, dans ses différents lieux, un musée qui propose de riches expositions plutôt grand public. Et c’est dans les somptueux salons de l’Arsenal que vous pourrez vous amuser à entrer dans le cercle privé des 40 membres de l’Oulipo.

[rating=4]

expo_oulipo_gdRaymond Queneau et ses Exercices de style. Voici un exemple parmi des centaines  que cette Académie au sens classique mais au fonctionnement plus ludique ( et plus nourrissant) propose depuis 1960, date à laquelle le même Queneau et son ami, le résistant François Le Lionnais ont fondé cette belle entreprise. On y reste, une fois coopté, à vie, et même au-delà, vous serez, si vous êtes mort, « excusé pour décès ». A  OUvroir de LIttérature POtentielle, on lit, on écrit, on  découpe, on s »amuse dans une « littérature à contrainte ». Perec enlève le « e », Duchamp fait son portrait sur du velours. On y range aussi, comme la bibliothèque ordonnée de Eric Joncquel : « Une bibliothèque composée d’ouvrages dont le titre comporte un nombre entier ou une expression arithmétique exécutable  » 210 ouvrages comportant un chiffre.

Ils sont obsessionnels en même temps qu’ultra attachants et la scénographie de Camille Bloomfied et Claire Lesage y est pour beaucoup. Dès le bel escalier, on entre dans l’univers de ce groupe assez fermé. Potentiel , une œuvre créée pour l’expo par Tito Honegger et Jacques Jouet autour du palindrome de Jacques Jouet « rêve le potentiel retour du regard en miroir en regard du retour , le rêve ! »  occupe le mur avec des mots en fil de fer. Dans les salles, on rencontrera physiquement les auteurs, en voyant leurs visages et leurs oeuvres. Il est aussi possible de jouer à d’insensés jeux de dominos ou puzzle littéraire. Le jeu oui,  qui est l’essence même du mouvement. On se délectera de voir « en vrai » Les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau en 1961. Ce livre fait de lambeaux permet au lecteur de composer les poèmes qu’il désire.

L’exposition ne perd pas de vue qu’il s’agit aussi d’un sérieux et reconnu mouvement littéraire. La Vie mode d’emploi de Perec obtient par exemple le Médicis en 1978.

Un délice joyeux donc à découvrir si vous etes un amoureux des palindromes et autres mots valises. Ici, les sardinosaures vous saluent bien !

 Visuels : ©BNF

Infos pratiques

Théâtre Montansier
Cabinet des Curieux
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture