Théâtre Montansier

19 novembre 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

La saison 2013/2014 nous a permis de poser le Théâtre
Montansier comme trait d’union entre le théâtre privé
et le théâtre public, et d’affirmer que créations et accueils
n’étaient nullement antagonistes en vertu de cette
loi selon laquelle le théâtre ne peut être l’ennemi du
théâtre.
Votre fidélité, votre soutien, vos témoignages tout le long
de notre première saison nous ont permis de tisser avec
vous, public de Montansier — Versaillais ou non —
un lien précieux qui n’a fait que nous inspirer dans
la conception de cette nouvelle saison. Vous pourrez
y applaudir grands ouvrages du répertoire et oeuvres
contemporaines au sein d’une programmation qui fait
la part belle à la diversité, à l’intelligence et au plaisir.
Espérant ainsi conforter notre lien et vous offrir la part
de rêve que porte toujours le théâtre et dont nos vies ont
toutes besoin pour être véritablement et simplement
des vies, nous vous donnons rendez-vous tout le long
de la saison 2014/2015 dans les bleus et ors de votre cher
Théâtre Montansier.

Adresse: 13, rue des Réservoirs

Code postal: 78000

Ville: Versailles

Téléphone: 0139201600

Lien: Cliquer ici

Email du Lieu: [email protected]

Juste Debout School
BNF-Arsenal
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale.Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub.Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival.CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia