Expos

Napoléon, images de légende au Musée des Beaux-Arts de Arras  [Arras]

Napoléon, images de légende au Musée des Beaux-Arts de Arras [Arras]

12 novembre 2017 | PAR Yaël Hirsch

Troisième partie de du partenariat entre la Ville d’Arras, la Région Hauts de France et le Château de Versailles, « Napoléon, images de légende » permet de voir au Musée des Beaux-Arts d’Arras jusqu’en novembre 2018 un fleuve de portraits de l’Empereur, qui retracent son épopée.

[rating=4]

C’est dans les immenses couloirs de l’abbaye de Saint-Vaast, siège du Musée des Beaux-Arts d »Arras détruit pendant la Première Guerre mondiale et reconstruit à l’identique, que l’on peut voir la grande exposition « Napoléon, images de légende« .

En une quinzaine de salles gigantesques et plusieurs centaines de portraits de Napoléon et de sa famille, ainsi que par du mobilier d’époque, c’est tout l’épopée de l’Empire que l’on est invité à revivre. Au cœur de cette exposition qui commence à la Révolution, pour permettre de suivre toutes les grandes batailles gagnées puis perdues, avant de nous promener à travers la famille Bonaparte dont Napoléon a placé les membres sur tous les trônes d’Europe, c’est à travers des dizaines de portraits connus (Napoléon sur son Cheval Par David, le portrait officiel de Guillaume Guillon ou le portrait de Caroline Murat par Vigée-Lebrun) et moins connus (le nocturne bivouac de Wagram par Adolphe Roehn ou la Bataille des Pyramides par Louis-François Lejeune), c’est par l’art du portrait (tableaux et sculptures) que nous sommes invités à revivre les soubresauts de l’Empire.

Le visage de l’empereur règne, mais l’on découvre aussi ceux des membres de sa famille, de ses maréchaux et des artistes qui lui ont été proches, selon une scénographie belle et glorieuse (fonds colorés, cartes pour suivre les batailles, vidéos projetant les épisodes de l’aventure et appartements à la Compiègne reconstitués dans les deux dernières salles). Un voyage didactique et passionnant qui se complète par une visite des collections permanentes du Musée des Beaux-Arts d’Arras, riche de de nombreux Corot peints dans la région, de sculptures du Moyen-Age, d’un portrait de Chasseriau et d’un magnifique Breughel.

visuels : visite de l’exposition.

La banalité du consentement – Entretien avec Delphine Dhilly
Slow down à bord des 2 Boats dans le cadre de Paris Photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *