Expos

Le Musée des antiquités de Rouen expose la vie des juifs d’Europe septentrionale au Moyen-Age

Le Musée des antiquités de Rouen expose la vie des juifs d’Europe septentrionale au Moyen-Age

22 mars 2018 | PAR Yaël Hirsch

Jeudi 22 mars, le conservateur Nicolas Hatot , la paléographe hébraïque Judith Olszowy-Schlanger et l’équipe de la Réunion des musées métropolitains de Rouen ont présenté au Musée d’art et d’histoire du judaïsme de Paris les grandes lignes d’une exposition cruciale sur les juifs du Moyen-Age à travers 70 objets montrés ce printemps au Musée des antiquités de Rouen. 

Labellisée d’intérêt national, « Savants et croyants » est la première exposition en France à être consacrée à la vie des juifs en Europe du Nord au Moyen Âge. Elle réintègre leur histoire au cœur de l’histoire de France. Elle ne dure « que » du 25 mai au 16 septembre pour des raisons de conservation et a lieu au Musée des Antiquités, qui a de très riches collections moyenâgeuses, associé à la Maison Sublime de Rouen, en pleine rénovation et souscription, au Mahj et à l’EHESS.

Les thèmes que se propose d’explorer l’exposition éclairent la vie des juifs de cette époque mais veulent également faire œuvre de mémoire sur les persécutions dont ils ont été victimes au Moyen-Age. Il y a très peu de vestiges matériels et le projet essaie de les rassembler. Le premier but était de reconstituer l’histoire des juifs de Normandie et d’Europe du Nord avec le peu d’objets qui existe encore.

Un des premiers manuscrits qui parle des juifs de Rouen a été retrouvée à la Guenizah du Caire. Il s’agit d’une lettre du XIe siècle parlant de la vie d’un homme habitant « Radom en Farancia » ( traduire « Rouen en France ») qui a fui son pays natal après avoir connu la confiscation de ses biens et l’assassinat de son fils. La vie quotidienne sera reconstituée : les rites, mais aussi le quotidien et les jeu avec notamment un trictrac du XIIe siècle ou des anneaux de mariage. La section de l’exposition sur « le culte » montrera comment la synagogue était au centre de la vie juive en Europe du Nord au Moyen-Age.

Alors que la Normandie et l’Angleterre étaient unies, certaines pièces viennent d’outre-Manche et ont été bien conservées. Côté histoire des idées, on verra dépassé le lieu commun qui veut que le Judaïsme de la péninsule ibérique était plus ouvert à la philosophie que celui de l’Europe septentrionale. Rouen a notamment accueilli le savant et astronome Abraham Ibn Ezra. Côté étude, le petit fils de Rachi de Troyes était rabbin à Rouen et une école de Talmud s’est développée en Normandie.

L’exposition permettra aussi de voir l’un des plus beau manuscrits de l’époque, venu des collections de la British Library : Le Serpent d’Airain (XIIIe siècle) somme de textes richement décorés, qu’un bon juif devait avoir sur lui à l’époque. Parmi les autres beaux prêts de l’exposition : un rouleau de Torah de la synagogue de Biela, une clé de coffre appartenant à une juive de Colmar, un brûle-parfum issu des collections du Victoria & Albert Museum,  une stèle funéraire venue de Bourges ou des gobelets en argents venus du trésor d’Erfurt.

« Savants et croyants » montrera également les contacts entre les juifs et les chrétientés, qui sont parfois violants mais aussi parfaits savants. On pourra ainsi y voir les manuscrits de Nicolas de Lyre, un moine franciscain hébraïsant du XIVe siècle.

Lampe de Hanouca,
XIVe siècle, Paris, Musée d’Art et
d’Histoire du Judaïsme.
© D.R

Al Otro Lado Del Muro, tendresse familiale – Cinélatino
Zama, de l’attente au délire – Cinélatino
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *