Expos

L’Agenda des vernissages de la semaine du 9 novembre

L’Agenda des vernissages de la semaine du 9 novembre

09 novembre 2017 | PAR Sarah Reiffers

Très bonne semaine pour les amoureux de l’art photographique: Paris Photo, ses nombreuses foires Off, ainsi qu’une exposition sur Jacques Henri Lartigue constituent un menu des plus savoureux. Pour les autres, les galeries parisiennes ne vous oublient pas et vous proposent des expositions pour tous les goûts.

Du 9 novembre au 6 janvier: «The Quiet Man» de Nicolas Boulard à la Galerie Eva Meyer

Les œuvres de Nicolas Boulard se lisent à deux niveaux. Au premier, elles explorent les notions du vide, de l’espace, du temps, et de la géométrie. Au second, elles présentent des choses issues du  monde sensible: de la terre, du fromage, du vin, etc. Cet assemblage de rencontres improbables, de géométrie et d’éléments du Vivant est à découvrir à la Galerie Eva Meyer jusqu’au 6 janvier 2018.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Du 9 novembre au 22 décembre: «Sunday Scaries», exposition collective au 22,48 m2

Les Sunday Scaries, ce sont ces moments de remise en question existentielle qui surviennent les dimanches, lorsque la routine de la semaine laisse place à l’anxiété. Une dizaine d’artistes dont Nils Alix-Tabeling, Juliette Goiffon & Charles Beauté, ou Jennifer May Reiland se retrouvent à la galerie 22,48 m2 pour évoquer ce sentiment paralysant d’incertitude et d’illégitimité, cette effrayante mélancolie des dimanches passés au lit.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Du 9 novembre au 6 janvier: Jacques Henri Lartigue à la Galerie du jour – agnès b.

La Galerie du jour – agnès b. accueille une exposition pour (re)découvrir l’œuvre du photographe français Jacques Henri Lartigue, devenu l’un des photographes les plus importants du XXème siècle. Au total 145 photographies dont plus d’un tiers sont inédites seront rassemblées pour rendre hommage à Lartigue et à ses modèles, ainsi que pour évoquer le processus de création de son œuvre. Plusieurs pages d’albums seront également exposées.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Du 9 novembre au 2 décembre: «Aucun Amour Perdu», Vicenta Valenciano à la Galerie Exit art contemporain

Le travail de l’artiste espagnole Vicenta Valenciano consiste à matérialiser la peinture liquide: ses œuvres ne sont pas peintes sur un support mais collées dessus une fois qu’elles ont été réalisées. Elles questionnent ainsi la société contemporaine et exposent ses caractéristiques, la peinture liquide reflétant la perte de repère solides et le changement constant qui marquent la société d’aujourd’hui.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Du 10 au 13 novembre: Paris Photo au Grand Palais

La célèbre Foire internationale de photographie d’art est de retour au Grand Palais (d’autres foires Off sont à découvrir un peu partout dans la capitale). De quoi s’en mettre plein les yeux pendant quatre jours: 180 galeries et éditeurs venus du monde entier sont à découvrir pour un panorama complet de l’histoire de la photographie, le tout placé sous le signe de la diversité et de la qualité.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Visuels: ©Galerie Eva Meyer, ©22,48 m2, ©Galerie Exit art contemporain

Triumvirus de Nina Villanova au Théâtre Studio Benedetti
Yannick Haenel remporte le prix Médicis pour son roman «Tiens ferme ta couronne»
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *