Expos
La BnF donne de la voix

La BnF donne de la voix

11 mai 2017 | PAR Sarah Lapied

Les 20 et 21 mai, la BnF ouvre ses portes au grand public pour deux journées consacrées au livre sous toutes ses formes : parlé, chanté, lu, numérisé… La programmation éclectique de cette première édition s’adresse aux passionnés de littérature comme aux plus jeunes.

Donner une voix aux pages conservées à la BnF, voilà l’ambition du festival « La Bibliothèque Parlante ». De Louise Labbé à l’Oulipo (groupe formé  en 1960 composé d’écrivains et de mathématiciens dont l’un des membres les plus célèbres, Georges Pérec, a récemment fait son entrée à la Pléiade), de Proust à Ionesco, la prose des grands auteurs prendra vie grâce à la lecture de personnalités comme Adjani, Ardant, Taubira… Le temple de l’écrit fera la part belle à l’oral pendant le week-end du 20 mai : les mots seront chantés, lus, parlés, improvisés ou encore augmentés grâce à des animations sur écran… Durant ces deux jours, les salles de la BnF, d’habitude silencieuses, seront animées de concerts et performances en tous genres. Les visiteurs pourront également profiter des expositions et projections permanentes pour se promener dans les allées de la BnF.

Joint par téléphone, le service de presse de la BnF donne une idée de l’esprit du festival : « L’unité de l’événement, c’est le livre. Les spectateurs entendront des voix en direct, celles de grandes actrices, de Jean-Claude Ameisen et François Régis Gaudry qui viendront enregistrer leurs émissions sur France Inter à la BnF spécialement pour l’occasion, mais aussi les voix enregistrées d’écrivains qui font partie des archives de la bibliothèque. »

Ce festival sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des auteurs réputés difficiles, comme Proust ou Louise Labbé (auteure du XVIème siècle), déclamée en français de la Renaissance. Le retour à la tradition orale permettra de donner un nouveau visage à ces œuvres et de les rendre accessibles à tous les publics : pour les plus jeunes, des lectures de contes sont prévues, ainsi que de « grandes lectures » pour les « grands lecteurs ».

La programmation détaillée du festival

Visuel : © Emmanuel Nguyen Ngoc / BnF

Interview : « Async » de Ryuichi Sakamato vu par Toog
Et si tout commençait par une chanson ?
Sarah Lapied

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *