Expos

« Eros Hugo : entre pudeur & excès » : Victor Hugo le libertin

« Eros Hugo : entre pudeur & excès » : Victor Hugo le libertin

09 décembre 2015 | PAR Pauline L'Huillier

Jusqu’au 21 février 2016, la Maison Victor Hugo propose une exposition qui montre le décalage entre les écrits sages de l’écrivain et son libertinage avoué. Les nombreuses œuvres de ses contemporains sont exposées dans le but de nous faire comprendre que la sensualité et la sexualité apparaissaient sans retenue dans les productions artistiques de l’époque.  

[rating=4]

L’exposition Eros Hugo est une approche originale et novatrice de l’écrivain français. C’est l’occasion d’approcher Victor Hugo différemment ainsi que des textes moins connus de celui-ci. Entre pudeur et excès nous révèle le nom de l’exposition. A travers une approche chronologique, la Maison Victor Hugo nous propose de découvrir la dualité de ses deux aspects de la vie de l’écrivain. La pudeur est mise en avant par les poèmes sensuels et posthumes écrits à ses amantes et qu’on découvre pour notre plus grand plaisir au fur et à mesure de l’exposition, ce sont des aventures amoureuses et passionnées avec des femmes comme Juliette Drouet, Léonie Biard ou Blanche Lanvin. Le parcours chronologique de l’exposition est bien fait car il nous fait passer de la jeunesse de l’écrivain, faite de retenue, jusqu’à une fin de vie où la figure mythologique d’Eros se trouve célébrée allant presque jusqu’à la démesure, à l’excès.

Ce double aspect de Victor Hugo est mis en perspective avec les œuvres d’autres artistes comme des sculptures de Pradier et Rodin, des peintures de Cabanel, Courbet ou encore Corot, des dessins et gravures de Delacroix, Gavarni, Rops… La mise en relation de cet ensemble d’œuvres permet d’évoquer et de mieux comprendre l’érotisme du 19ème siècle. Si ce n’est pas seulement des textes ou des dessins de Victor Hugo, l’exposition est donc un florilège de supports différents (peintures, dessins, sculptures, vidéos, photographies) par des artistes du 19ème siècle qui ont tous en commun la thématique de la pulsion sexuelle.

Visuels : ©« Sub clara nuda lucerna » / Paris, maisons de Victor Hugo  ;

©Le lever / Paris, maisons de Victor Hugo

Infos pratiques

Carré 30
Musée des Avelines
Constance Delamarre

One thought on “« Eros Hugo : entre pudeur & excès » : Victor Hugo le libertin”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *