Expos
Daniel Dewar et Gregory Gicquel, prix Marcel Duchamp 2012, exposent au Centre Pompidou

Daniel Dewar et Gregory Gicquel, prix Marcel Duchamp 2012, exposent au Centre Pompidou

25 septembre 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

 

Nous vous l’annoncions en direct de la FIAC, Le prix Marcel Duchamp – qui est la plus prestigieuse récompense française dans le domaine de l’art contemporain – a été décerné aux deux plasticiens français Daniel Dewar et Gergory Gicquel.

Comme le veut la tradition, les deux lauréats ont leur espace d’exposition au sein du prestigieux Centre Georges Pompidou. Si lors du prix ils avaient présenté un monumental monument funéraire en dolérite, pour l’espace 315 ils ont choisi de faire dialoguer trois oeuvres avec un fil : la vie.

Du bois, de la soie, de la laine. Le tout volontairement grossier. On est ici dans le retour aux sources. L’eau, l’air, la vie comme disait la pub.

Trois oeuvres donc, et aucune ne prenant le pas sur l’autre. Ce sera donc votre regard seul qui vous amènera à en regarder une en premier. Alors, d’abord un nu masculin, « Bodybuilder ». Il est sculpté dans le chêne, dans une allure totalitaire. Sa carrure vient casser la douceur d’un long panneau de soie, cette « rivière Amstel (fragment d’une proposition de fresque en faïence émaillée pour la station de métro Rokin à Amsterdam). Cette teinture joue la carte naturelle avec des motifs nous amenant dans les fonds marins La rupture est radicale avec une troublante tapisserie en grosse laine. La technique nous ramène dans les aiguilles des arrières grands-mères. Le titre est aussi figuratif que l’oeuvre « Le chien, la robe de chambre, les chaussures et la langoustes ».

L’ensemble est prometteur. Leur travail dénote un mélange de recherche entre le passé et l’actualité. Leur utilisation de matériaux « à l’ancienne » les place dans une démarche un peu à contresens de la création contemporaine. Un choix de prix intéressant donc, car à contre-courant.

Représentés par la Galerie Loevenbruck, ils succèdent ainsi à Mircea Cantor, (Yvon Lambert), prix Marcel Duchamp 2011.

Visuel  (c) Yaël Hirsch  sauf portrait (c)Jennifer Westjohn 2012

Infos pratiques

Les Cygnes
Théâtre du Palais Royal
centrepompidou

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *