Arts
Daniel Dewar et Grégory Gicquel Prix marcel Duchamp 2012

Daniel Dewar et Grégory Gicquel Prix marcel Duchamp 2012

21 octobre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Le prix Marcel Duchamp – qui est la plus prestigieuse récompense française dans le domaine de l’art contemporain – a été décerné depuis la FIAC où les 4 finalistes sont exposés jusqu’à ce soir (voir notre article), ce samedi 20 octobre.  Les lauréats sont les deux plasticiens français Daniel Dewar et Gergory Gicquel. Représentés par la Galerie Loevenbruck, ils succèdent ainsi à Mircea Cantor, (Yvon Lambert), prix Marcel Duchamp 2011.

C’est Gilles FUCHS, Président de l’Association pour la Diffusion Internationale de l’Art Français (ADIAF) et Alfred PACQUEMENT, Directeur du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou et Président du jury du Prix Marcel Duchamp 2012, qui ont annoncé le nom des lauréats, samedi 20 octobre. Nés respectivement en 1976 et 1975, Daniel Dewar et Grégory Gicquel, travaillent sur la monumentalité, souvent avec humour et décalage. Pour le prix Marcel Duchamp, les deux diplômés des Beaux(Arts de Rennes ont présenté un « Projet de monument funéraire pour le Cimetière Montparnasse ». Ils sont invités par le Centre Pompidou pour une exposition personnelle de trois mois à l’automne 2013 dans l’espace 315. L’ADIAF leur remettra une dotation financière de 35 000 euros et participera à la production de l’exposition.

« Le jury après une longue délibération a porté son choix sur Daniel Dewar et Grégory Gicquel, chez lesquels la relation à la sculpture monumentale est apparue particulièrement originale. a annoncé Alfred Pacquement, Président du jury. L’usage des matériaux, sans exclure les pratiques artisanales et lefractionnement des volumes, y compris sous la forme de films d’animation, élargit chez eux les standards esthétiques tandis que leurs thématiques se réfèrent aux loisirs ou aux traditions culturelles les plus populaires. »

Visuel : Daniel Dewar et Grégory Gicquel
1/ Gisant, 2012, Projet de monument funéraire pour le Cimetière Montparnasse, Dolérite ; 94 x 198 x 114 cm
2/ Recumbent Effigy, 2012, Funerary monument project for the Cimetiere Montparnasse, Dolerite; 37 x 78 x 44 7/8 in
Courtesy galerie Loevenbruck, Paris. Photo : Yaël Hirsch

Au galop, un beau film, romanesque et apaisant
Damsels in Distress : Whit Stillman déplace le genre de la comédie de campus vers le terrain de la poésie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Daniel Dewar et Grégory Gicquel Prix marcel Duchamp 2012”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *