Arts
Exposition David d’Angers les visages du romantisme

Exposition David d’Angers les visages du romantisme

22 novembre 2011 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

David d’Angers (1788-1856) fut un sculpteur mémorable qui reste dans l’histoire moins pour de grandes statues à l’image de Rodin ou de Bourdelle, bien qu’il en ait aussi réalisé quelques unes, plus pour les ornements qu’il a fait à l’arc de triomphe du Carrousel, au Louvre ainsi que le fronton du Panthéon et pour ses médaillons dans lesquels il a reproduit le plus fidèlement possible le buste de personnalités emblématiques de son époque à commencer par le grand Bonaparte mais aussi Jules Michelet, Georges Cuvier, Antoine Becquerel, la princesse Cécilia Odescalchi, Hortense Allart et bien d’autres que vous pourrez découvrir dans cette exposition.

En bronze ou en plâtre, il esquisse avec le plus grand soin ceux dont il prédit qu’ils seront un objet de fascination non seulement pour leurs contemporains mais également pour les générations futures. Bien éclairées, derrière des vitrines, ces figures d’un autre temps nous contemplent. David d’Angers a su présenter chacune d’elles sous son meilleur profil, beauté, noblesse et poésie se dégagent de ces visages figés dans le temps. Le général Bonaparte, cheveux au vent et superbe col d’uniforme, est présenté dans toute sa magnificence tel un héros romantique sublime. Les vitrines sont ordonnées de manière thématique : une pour les hommes politiques, une pour les médecins, une pour les hommes et femmes de lettres…Nous découvrons également un portrait en noir et blanc de David d’Angers dessiné par Achille Devénoa et un immense livre splendide regroupant tout le travail de l’artiste qu’il a lui-même réalisé. Ce dernier bénéficie ici pour la première fois d’une rétrospective publique qui nous permet de découvrir cent vingt pièces admirables dont certaines que l’artiste avait lui-même offert au musée dans le souci qu’elles soient exposées à la postérité. Une passion et une finesse d’exécution à laquelle tous les numismates amateurs et passionnés ne pourront rester insensibles.

French Class le One-Man Chant
« Danser sa vie » au Centre Georges Pompidou : une exposition magistrale !
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *