Politique culturelle
La halle Pajol renaît à Paris

La halle Pajol renaît à Paris

14 novembre 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le bâtiment est un monstre de fer et de bois, il impressionne par sa prestance nichée au cœur du XVIIIe arrondissement. C’est une pleine douceur qui viendra s’y lover puisque une bibliothèque, une auberge de jeunesse et un jardin y seront abrités.

L’ancien bâtiment désaffecté de la SNCF  produit son électricité grâce à 3500 m2 de panneaux photovoltaïques. Il devient ainsi un exemple de modernité. Le lieu prend doucement vie dans une dynamique pertinente puisque la plus grande auberge de jeunesse de Paris côtoiera la bibliothèque Vaclav Havel, une salle de spectacle et  des bureaux. Les commerces arrivent déjà.

Ce projet est une première en terme d’énergie, la halle est la plus centrale photovoltaïque pour une capitale. Il produit plus d’énergie qu’il n’en dépense.

Visuel (c) crédits : Mairie de Paris – Marc Verhille

 

La porte rouge de Valentine Goby
Ostermeier met en scène Mademoiselle Julie en russe et sous la neige
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *