Actu
Perte d’une « grosse tête » : le décès de Pierre Bénichou.

Perte d’une « grosse tête » : le décès de Pierre Bénichou.

01 avril 2020 | PAR Clémence Varène

Humoriste, acteur, auteur et journaliste, celui qui fut un temps rédacteur en chef du Nouvel Observateur est mort ce mardi 31 mars, dans son sommeil. Les Grosses Tête lui dédient une émission hommage sur RTL à 15h30 ce mercredi 1ier avril.

Né en 1938 à Oran, qui fait à l’époque partie de l’Algérie française, il arrive à Paris en 1947, à l’âge de 9 ans. Très vite après ses études, il commence à faire de nombreux stages pour différents journaux, et finit par entrer à « L’Obs » en 1968, comme rédacteur en chef adjoint. Mais il a parfois quelques différents avec le reste de l’équipe, notamment à cause de ses convictions politiques. Ce n’est que 10 ans plus tard, en 1978, qu’il en deviendra rédacteur en chef. Il avait aujourd’hui le titre de conseiller de la rédaction.

Un peu plus tard, dans les années 90, , il commence à faire quelques chroniques pour l’émission de RTL Les Grosses Têtes, programme qui démarre en 1977. C’est en partie grâce à cette émission qu’il acquière la notoriété qu’on lui connait aujourd’hui. Mais ce n’est que des années plus tard, en 2014, qu’il en deviendra un chroniqueur régulier. Il sera également présent sur Europe 1, et à la télévision, par exemple aux côtés de Michel Drucker le dimanche sur France 2.

Parallèlement à ses activités de journaliste et chroniqueur, Pierre Bénichou a également joué au théâtre et au cinéma et a assisté certains scénaristes et réalisateurs dans la création de films. Il a également assuré des cours de journalismes à Science Po Paris. Ces derniers années, ses talents d’auteurs avaient été mis en avant grâce à des collections de portraits d’artistes et intellectuels en tous genre : Aragon, Léo Ferré, Mitterand, Coluche et bien d’autres. 

Visuel : ©all creative commons – Flickr

Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (14) Spécial chœurs
U.S. retailers shift production to health equipment
Clémence Varène

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *