Actu
Mort de Michel Crespin, Aurillac perd son fondateur

Mort de Michel Crespin, Aurillac perd son fondateur

09 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

« Le pape des arts de la rue » n’est plus. Le cœur de Michel Crespin a lâché le 8 septembre, il avait 74 ans et laisse des lieux en larmes.

festival-aurillac-2014-j24l

Fondateur du Festival d’Aurillac, de Lieux publics à Marseille puis de la FAI AR, il etait l’homme des arts de la rue. Fleur Pellerin rappelle dans un large communiqué : « Embrassant toutes les formes artistiques, des arts forains aux spectacles monumentaux, il avait su comprendre et valoriser la singularité de ces écritures et de ces artistes qui ont choisi l’espace public comme terrain d’expression privilégié. Michel Crespin était un formidable bâtisseur, un visionnaire capable de construire des projets qui, encore aujourd’hui, sont les piliers essentiels des arts de la rue. »

Il aura été à l’initiative et coorganise “La Falaise des Fous“, vu comme la pierre fondatrice de la discipline en 1980.

En 1982, il crée Lieu Publics à Noisiel qui sera ensuite déplacé à Marseille. Et, en 1986, il fonde Aurilliac qu’il dirigera pendant 6 ans.

Gagnez 3×2 places pour la Popcorn Records Night au Zig Zag Club le 27 septembre
[Chronique] Chez Yom, « Le Silence de l’Exode » bruisse de mille voix et récits
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture