Actu
Maif Social Club, « Sportmania »: entre culture et sport

Maif Social Club, « Sportmania »: entre culture et sport

29 juin 2017 | PAR Donia Ismail

Un centre culturel en plein Marais aux couleurs de la Maif? Eh oui c’est bel et bien possible. C’est rue de Turenne que se trouve les 1000m2 où la Culture est mise à l’honneur. Ouvert en novembre dernier, cet espace aux allures de start-up, accueille trois expositions par an. En ce moment, c’est le sport qui y fait une apparition.

 

« Sportmania -le sport tous azimuts » relève le défi de croiser pratiques sportives, culture et numérique. Toujours dans cette optique de rassembler les plus petits et les plus grands, le Maif Social Club propose, en parallèle d’une exposition artistique, des conférences diverses mais aussi des activités sportives aux concepts farfelus sur les bords.
Le Maif Social est un open space géant, en un seul bloc, éclairé par une large verrière. Des oeuvres d’art sont accrochés au mur dans l’ensemble la pièce. Un petit coin « Exposition » attire notre oeil: c’est là où se trouve Sportmania, soutient premier de la candidature de Paris 2024.
Parler de toute l’exposition serait trop long et serait une sorte de « spoil »: voici donc les oeuvres d’art qui nous ont marqué.

Sportmania, en avant 2024! 
Vernissage de Sportmania au MAIF SOCIAL CLUB ©Sylvie Humbert Au mur, sont accrochées diverses oeuvres d’art: photographies, dessins ou encore installations. Une série de photographie, réalisé par l’ancien champion du monde de Yaekwobdo, Mamedy Doucarara, représente des champions sportifs de toutes catégories grimés en chercheurs d’or, allégorie dede l’esprit de sacrifice, de la dureté de l’effort physique. On y aperçoit alors des têtes d’affiches dont notre Ministre des Sports, Laura Flessel.

La visite continue. On tombe alors nez à nez avec un tas de pierres qui n’a rien, à première vue, d’une oeuvre d’art. Mais il ne faut pas oublier l’ADN premier de cette exposition: quand le sport rencontre la culture et le numérique. Ce tas de pierres est un réalité le support d’une installation artistique qui s’anime grâce à la réalité augmentée. Pour l’activer, il suffit d’utiliser une tablette mise à disposition, et comme par magie -ou plutôt grâce à la technologie- des petits bonhommes, à l’image de l’artiste, apparaissent. Chacun dans une position différente, ils essayent de grimper ce qui apparaît alors comme une montagne. Cette installation de Donald Abad, L’Irrésistible Ascension, est une matérialisation entre le tangible et l’imaginaire, entre le concret et le fugace. Imprégné de land-art, il le remet au goût du jour, en le numérisant, le modernisant. On part alors à la recherche de cette vingtaine de figurines. Cela en devient même ludique. Encore une fois, on trouve cette dualité sport / numérique, qui est l’un des fils conducteurs de l’exposition.

Vernissage de Sportmania au MAIF SOCIAL CLUB ©Sylvie Humbert

Un tatamis sur lequel se trouve un banc. Accroché au mur, une boîte où figure la lettre grec ? (phi). Lorsqu’on déclenche l’appareil à l’aide d’un bouton, ce sont des phrases philosophiques, de Foucault ou encore Debord, qui s’enchainent: « l’idée ici est d’ajouter à la base de données des phrases extraites de discours philosophiques pouvant, hors contexte, faire référence au sport… » explique Édouard Sufrin, le créateur de Phi Sport.

Ouvrir les portes de la culture à toutes les strates de la population

L’enjeu principal du Maif Social Club, autre que de participer à l’engagement culturel en mettant sur pied des expositions, est que cet espace soit accessible à tous, tout âge et milieux confondu. Cet espace permet d’ouvrir les portes de la culture à toutes les strates de la population en mettant en place de la médiation, des sorties scolaires où les jeunes sont acteur du processus créatif grâce à des activités. C’est pourquoi, le caractère interactif est si important et développé dans cet espace. Faire de la culture autrement, sans ennuyer les enfants tout en amusant les plus âgés, est leur dévise. En marge de cette exposition, le Maif Social Club accueille des initiatives, aux noms et concepts farfelus qui vous permettront de passer une bonne après-midi. C’est le cas pour le Bookfighting, qui veut dire littéralement la bataille des livres. Ici pas de sabres lasers ou d’épées pour affronter vos adversaires mais des… Romans. Oui, des romans. De poches qui plus est. Au delà des rires que peut provoquer ce concept, c’est un véritable sport de combat, un art martial « intellectuel » où il existe des règles particulières et un arbitre.

Prochaine séance: samedi 1er juillet à 14h

Si aujourd’hui tout lien entre le sport et la philosophie semble impossible, il fut un temps philosopher en faisant une activité physique était chose commune: Socrate ou encore Kant en sont les exemples parfaits. Aérobics Philosophiques de Pascal Lièvre tente de redonner sa place première au sport en associant à chaque mouvement de Yoga un mot ou une phrase philosophique. L’occasion parfait d’initier les plus petits à la philosophie de façon ludique et didactique.

Malgré notre surprise totale face à l’intérêt de la Maif au secteur de la culture, il semblerait ce lien soit beaucoup plus ancien. Le géant de l’assurance français s’implique dans l’espace culturel français: mécène du Grand Palais, de la Cité des Sciences, à l’origine d’un prix de la sculpture, l’ouverture d’un centre culturel aussi diversifié était donc la suite logique.

Dès septembre, le Maif Social Club mutera. Fini Sportmania et bienvenue Agoramania, la ville dans tous ses états, nouvelle thématique sur la ville en partage. Focus sur l’écologie, sur la place de l’homme dans la ville, et le concept de « ville intelligente ». Dans la même veine que Sportmania, Agoramania accueillera oeuvres d’art mais aussi activités: fabrications de bouquet comestibles, de sachets de thés… Rendez-vous le 29 septembre!

visuel: Vernissage de Sportmania au MAIF SOCIAL CLUB ©Sylvie Humbert

« The Last girl », le film de zombie malin qui fait du bien
Les vernissages de la semaine du 29 juin
Donia Ismail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *