Actu
L’interview confinée de Yuming Hey : « c’est agréable aussi de prendre ce temps comme une respiration mondiale »

L’interview confinée de Yuming Hey : « c’est agréable aussi de prendre ce temps comme une respiration mondiale »

26 mars 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

À la rédaction, une idée a surgi dans les boucles de mails : faire parler des artistes, leur demander « comment ça va » et comment ils vivent leur confinement, ce que cela provoque en eux. Aujourd’hui, le comédien Yuming Hey nous répond.

Comment ça va ?

Reposé ! Ça fait un moment que je me prépare à avoir une traversée du désert. Nous devions tourner en Chine et en Italie avec Le Jungle Book de Bob Wilson, les dates ont été annulées bien avant que la France ne se mette en quarantaine. Le mois de Mars était très intense pour moi, je dois avouer que ces premiers jours de repos forcés m’ont fait du bien (passé la déception de ne pas pouvoir jouer Une absence de Silence adapté de Que font les rennes après Noël de Mathieu Touzé à la Ménagerie de verre.)
Un ami créateur en Italie me parlait régulièrement de la situation, j’avais bien compris qu’on n’y echapperai pas alors je crois que j’étais psychologiquement préparé.

Est-ce que vous sortez encore un peu ou bien êtes vous totalement enfermé?

Je sors pour promener le chien mais j’ai l’impression que c’est lui qui me promène !

Quelles sont vos routines culturelles pour faire descendre l’angoisse ?

J’ai rejoins la minute de danse par jour de Nadia Vadori Gauthier « dansez, dansez sinon nous sommes perdus » a dit Pina Bausch.. Ça fait longtemps que je voulais apprendre la chorégraphie de « Baby one more time », c’est chose faite !
Je fais des échauffement vocaux, je lis des textes qui seront publiés sur le site du Théâtre 14. Les premiers jours je continuais à réciter le texte de Que font les rennes après Noël? C’était dur d’arrêter cette routine, c’était réaliser qu’on ne jouerait pas.

Comment votre pratique vous aide t’elle en ce moment?

Le confinement permet d’être créatif et même de se confronter à des choses qu’on ne prend pas le temps de faire habituellement. Ma pratique m’a appris une certaine rigueur à avoir seul chez soi: lire, écrire, apprendre des textes, faire des échauffements vocaux…

Quels mouvements conseillez vous vous qui êtes à la fois chanteur, acteur et danseur !

Je conseille de mettre de la musique très forte et de se défouler pendant une demie heure. Le corps doit se défouler. J’ai peur qu’un tel enfermement pousse les gens dans une certaine torpeur, une anesthésie pour attendre que le temps passe. En relisant Si c’est un homme de Primo Levi, je me suis souvenu de l’importance d’avoir un emploi du temps, de se fixer des objectifs, de rester actif, créatif, curieux… de se préparer le matin comme si on allait travailler etc.

Et pour finir avec un peu de légèreté , est ce que ce temps révèle quelques plaisirs coupables ?

Avant le confinement, j’étais en tournage et en même temps en répétition d’une absence de Silence adapté de Que font les rennes après Noël? Je me levais à 06h ou 07h. J’avoue que je prends le temps de faire les choses en ce moment. Je me lève vers 10h et j’apprécie bien ça. Je découvre la cuisine et mange tout le temps (pensée à mes amis mannequins qui n’ont plus la Fashion Week en vu..)
Le monde avance à une vitesse folle, c’est agréable aussi de prendre ce temps comme une respiration mondiale.

Crédit photo : Stéphane Pitti

En quarantaine sensuelle avec Le Verrou : Guillaume Apollinaire, « Poèmes à Lou »
Les apparences sont trompeuses avec Geoffrey B. Small
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *