Actu
Le Canal d’Ourcq sort du silence avec Michael Pinsky

Le Canal d’Ourcq sort du silence avec Michael Pinsky

08 décembre 2015 | PAR Clémence Charrier

Michael Pinsky investit le canal de l’Ourcq avec son oeuvre L’eau qui dort, en mettant en scène les lieux grâce à une quarantaine de pièces flottantes peu banales, puisqu’il s’agit de déchets trouvés au fond du fleuve, jetés là par des passants.

En disposant des déchets à la vue de tous, l’artiste invite les passants à réfléchir sur ces gestes, en mettant en lumière des actes qui semblent presque anodins, et qui pourtant ont un impact fort sur l’écosystème du canal. Cette initiative frappe d’autant plus que ces objets ont bel et bien été retrouvés au fond du canal, témoins de l’inconscience des hommes quant aux conséquences de leurs actions.

Michael Pinsky expose à la surface ce que chacun de nous tente d’enfouir au plus profond : les contradictions de nos consciences écologiques. Si chacun y va de son petit mot pour exprimer son soutien à la COP21, cela n’empêche pas d’avoir des comportements absolument inappropriés au regard des considérations environnementales. C’est cela que l’artiste tente de nous prouver. Chacun est à la fois coupable et victime. Pour autant, la simplicité de l’œuvre lui donne un sens sans prétention, qui ne se veut ni moralisateur, ni accusateur, mais simplement véritable et représentatif. Bien plus puissant qu’un discours, en toute sincérité.

VISUELS : © Dominique Germond

Infos pratiques

Le Chêne
Arras Film Festival
Guisgand-Quentin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *