Actu

Lancement d’une souscription pour restaurer la coupole de la Bibliothèque du Lycée Henri IV

Lancement d’une souscription pour restaurer la coupole de la Bibliothèque du Lycée Henri IV

03 avril 2018 | PAR Yaël Hirsch

Alors que la Bibliothèque du célèbre lycée Henri IV a déjà été en partie rénovée, il restait encore sa Coupole à restaurer. Ce jeudi 29 mars 2018, un crowdfunding a été lancé en partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour redonner ses couleurs et son rayonnement à ce bijou du XVIIIe siècle.

Joli mélange d’élèves et de femmes politiques, ce jeudi 29 mars pour l’ouverture officielle du crowdfunding qui vise à restaurer la Coupole de la bibliothèque du lycée Henri IV. En présence notamment de la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse et de la maire du 5e arrondissement Florence Berthout. Tout le monde ascensionne les trois étages qui mènent à la bibliothèque restaurée pendant vingt années, où un buffet se dresse entre les livres. Reste la dernière pierre : la Coupole qu’on peut voir ployer et souffrir sous les rayons timides du soleil de mars.

Orné d’une fresque de Jean Restout datant de 1730, ce fleuron de l’architecture et de la peinture du XVIIIe siècle est symboliquement niché dans un prestigieux lycée où même le Président de la Fondation du Patrimoine est venu étudier en internat. Ce sont ses couleurs et ses stucs qu’il faut restaurer…

Première à parler, la proviseure Martine Breyton, a mis l’accent sur l’ouverture du lycée à tous les milieux sociaux avec 27 % de boursiers. La maire du 5e a commenté le sujet de la fresque : l’apothéose de Saint-Augustin terrassant l’hérésie, pour donner sa version et vision d’une laïcité très ouverte où le passé catholique du savoir dans le quartier a été réaffirmé, des moines de Sainte-Geneviève à la Bibliothèque du Solchoir.

Valérie Pécresse a expliqué comment l’Île-de-France est responsable de l’immobilier des lycées mais aussi pourquoi la Région n’avait pas les sous pour restaurer cette couple sachant qu’il y a 200 lycées vétustes en Île-de-France, avec des situations d’urgence sanitaire et sociales. Cinq milliards d’euros ont été investis sur cinq ans pour gérer cette urgence. Qui plus est, le baby-boom du tournant des années 2000 créé une question démographique et il faut créer douze lycées pour les accueillir maintenant qu’ils arrivent à l’âge de 15 ans. Louant le partenariat avec la Fondation du Patrimoine, la Présidente avoue : « Si j’avais eu cet argent à disposition, bien évidemment la Coupole du lycée Henri IV aurait été dans les priorités de la Région ». 27 millions ont été investis par la Région à Henri IV, y compris pour la création d’un internat de filles.

Après 6 ans et 40 000 articles, Toute La Culture refait son site et ouvre un club culturel pour vous faire vivre la culture en grand!
Nous avons besoin de votre soutien jusqu’au 14 avril à travers notre campagne de crowdfunding sur kisskissbankbank
Les dons commencent à 1 euros et les contreparties sont belles, culturelles et événementielles
Aidez-nous :

visuel :©YH

Julien Gauthier : » Lorsqu’on passe ces fameux Quarantièmes, on se rend très bien compte qu’il se passe quelque chose »
L’équipe dirigeante d’Act-Up Paris démissionne
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *