Actu

« La culture contre la Haine », le 2 décembre au Rond-Point

« La culture contre la Haine », le 2 décembre au Rond-Point

20 novembre 2013 | PAR Pauline Benoist

La ministre de la Justice Christiane Taubira est victime d’une inquiétante dérive raciste. C’est pourquoi Aurélie Filippetti (ministre de la Culture et de la Communication) et Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point ont décidé de contrer cette épidémie qui se propage comme la peste et organisent une soirée de mobilisation, le 2 décembre.

Christiane Taubira disait dimanche, lors du rassemblement au cinéma le Saint-Germain à Paris : « J’ai l’impression d’être malgré moi le vecteur, le motif d’un grand moment d’interrogation sur nous-mêmes. Ce moment d’interrogation doit effectivement être symbolisé. Les eaux étaient dormantes, les circonstances qui nous ont tous figés nous ont remis en branle, ce pays se remet à vivre. »

Intitulée « La Peste, disait-il ! », cette soirée contre la haine conçue dans un élan patriotique, a pour but de ressouder les Français. La France est en colère, mais cette colère-là n’est pas saine. La Garde des Sceaux est devenue la cible favorite des dérives populistes. C’est pourquoi la France doit faire face et s’unir face à cette poignée d’ignares. La résistance s’organise pour condamner les propos haineux publiés dans la presse, les injures racistes et les attaques contre les valeurs de la République qui se développent depuis plusieurs semaines. Christiane Taubira incarne cette résistance. Noire, cultivée, déterminée, indisciplinée, éloquente, tranchante, portée par la pensée de Césaire. Nous sommes tous des Christianes Taubira.

La culture, par sa richesse, sa mixité et l’ouverture d’esprit qu’elle induit est un antidote aux replis et à la haine.  Nous fêtons cette année le 100ème anniversaire de la naissance d’Albert Camus, prix Nobel de littérature, qui a su dans son roman La Peste marquer les consciences en évoquant la montée de l’intolérance. Des artistes de divers horizons, de toutes les générations, des représentants du monde culturel viendront dire leur refus de cette dérive inadmissible dans notre République.

Un meeting du Parti socialiste aura lieu également le 2 novembre, pour la « défense de la République contre les extrémismes », à la Mutualité à Paris, en présence des ministres Manuel Valls, Christiane Taubira et Vincent Peillon, tandis que des associations antiracistes, des syndicats et des collectifs ultramarins appellent à une marche contre le racisme dans toute la France le 30 novembre.

 Infos :

Lundi 2 décembre à partir de 19h30 au Théâtre du Rond-Point, 2bis avenue Franklin D. Roosevelt – 75008 Paris

Visuel : © portail du gouvernement

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_rond-point

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *