Ilka Schönbein présente son ensorcelant « Ricdin Ricdon » et confirme l’ampleur de son génie [FMTM17]

27 septembre 2017 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

Ilka Schönbein est une artiste totale, par la maturité de ses propositions comme par l’engagement avec lequel elle s’investit dans son art. Elle a toujours largement débordé de toute case dans laquelle on aurait voulu l’enfermer. On l’a souvent comparée à Pina Bausch, dans sa propre discipline, et il est impossible, après avoir vu ce spectacle, de ne pas acquiescer: oui, Ilka Schönbein est possédée par une grâce, un génie et un talent propres à envoûter, littéralement, quiconque s’y confronte. Avec Ricdin Ricdon, présenté au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, elle met en scène avec amour et précision un conte qu’elle relie au destin de l’artiste, interprété par les talentueuses Pauline Drünert et Alexandra Lupidi. Un chef-d’oeuvre.