[Festival d'Avignon] Sofia Jupither envoie les griffes de sa Tigresse sur la société

17 juillet 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

La metteuse en scène Sofia Jupither a le vent en poupe au Festival d’Avignon. Après le troublant 20 november, elle nous aura fait rire aux éclats avec Tigern, un fait divers qui offre une version 2016 de La ferme des animaux d’Orwell.

Note de la rédaction :

Pendant l’entrée du public, les comédiens entrent en scène et jouent avec nous. Le spectacle a du retard, ils ont chaud, et l’ambiance est celle d’une émission de télé avec chauffeur de salle. David Fukamachi Regnfors, Fredrik Gunnarson, Anders Hambraeus, Åsa Persson et Jonas Sjöqvist vont nous raconter l’histoire de Mihaela, cette tigresse qui a osé s’échapper de son zoo de province et qui aura passé cinq heures en ville avant de se faire tuer. David Fukamachi Regnfors est celui qui campe Sébastien Bosse dans 20 november. Le choc est total. On le quitte à 16h en ado tueur de 17 ans et on le retrouve en banquier trentenaire. Au niveau de la distribution des rôles, Sofia Jupither s’est éclatée, il faut dire que le texte de Gianina Carbunariu est une aire de jeu incroyable.
L’idée est de faire un faux théâtre documentaire en imaginant des interviews de tout le monde, vraiment tout le monde : les touristes avec chacun leur accent (mention spéciale pour Asa Persson qui joue le rôle d’une française parlant anglais, tout cela avec son accent suédois… tordant), les banquiers très vénaux, mais aussi les moineaux et les corbeaux.

Tigern est bien sûr une allégorie des maux de l’Europe. Le fait que la pièce ne soit pas située précisément géographiquement indique cela. La peur de l’étranger, l’idée d’envahissement, le rejet de ce que l’on ne connaît pas et les tentatives d’arnaques envers celui qui ne comprend pas la langue sont ici transmis par le rire, l’ubuesque et le burlesque. Les comédiens prennent un plaisir fou à jouer ces drôles de clowns mi-humains-mi-animaux, pour notre plus grand plaisir.

On espère que le spectacle sera repris à Paris mais rien n’est annoncé pour le moment.

La Tigresse – © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: